Subvenir aux besoins de sa sœur qui a désobéi à son mari
Fatwa No: 403645

Question

Je vis dans un pays et ma sœur dans un autre. Elle est mariée et a voyagé avec son mari dans un autre pays. Par la suite, son mari est rentré dans notre pays d’origine mais ma sœur ne voulait pas y retourner. Elle a enlevé son voile et délaissé la prière. J’ai entendu qu’elle a fait encore d’autres choses qui ne me plaisent pas. Je ne peux pas voyager pour aller la voir. Néanmoins, elle me demande de l’argent pour vivre avec ses trois enfants parce que son mari ne veut plus subvenir à ses besoins jusqu’à ce qu’elle rentre au pays et revienne vivre auprès de lui ou qu’elle lui rende les enfants si elle ne veut plus revenir. M’est-il obligatoire de l’aider ou non ? Sachant que je l’ai aidé durant un an mais j’ai senti après cela que mon aide ne faisait que contribuer à détruire son foyer et sa personne. Surtout après avoir entendu qu’elle avait enlevé son voile et autre de ses faits. Je me suis alors arrêté de l’aider car je souhaite qu’elle revienne sur ce qu’elle fait actuellement.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Vous n’êtres pas dans l’obligation de subvenir aux  besoins de votre sœur et de ses enfants. C’est à priori le devoir de son mari. Or, en désobéissant à son mari, votre sœur a perdu ce droit à la pension alimentaire. Il lui est obligatoire de retourner avec ses enfants dans le pays de son mari.

Il est mentionné dans le livre Fath Al-‘Aliyy Al-Mâlik Fî Al-Fatwa ‘Ala Madh-hab Al-Imam Mâlik : Manifestement, le fait que l’épouse parte dans un endroit lointain avec les enfants sans l’autorisation du mari oblige cette derniere  à subvenir aux besoins des enfants. Surtout si le père n’a pas la possibilité de les récupérer. Les oulémas ont dit la même chose au sujet d’une femme qui quitte sans raison valable son mari. Ce dernier n’a pas dans ce cas à subvenir à ses besoins. Les oulémas ont même divergé pour savoir s’il incombait toujours au père de subvenir aux besoins de sa femme et ses enfants si sa femme partait avec eux dans un endroit proche vers lequel il est permis à cette dernière d’aller tout en conservant le droit de garde de ces derniers. Fin de citation.

Cependant, vous devez la conseiller, lui ordonner de faire le bien et lui interdire de faire le mal, selon vos capacités.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui