Réciter à voix haute durant les deux dernières rak'at de la prière du 'Icha
Fatwa No: 409903

Question

Quel est le statut d'une prière dans laquelle la récitation dans les deux dernières rak'ats a été faite à voix haute? Doit-on la refaire si elle a été priée ainsi?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : Il n'est pas légiféré de réciter à voix haute dans les deux dernières rak'ats de la prière du 'Icha, dans la dernière rak'at du Maghreb et dans les prières du Dhohr et du 'Asr censées être priées à voix basse. Ceci dit, cela n'annule pas la prière ni n'oblige d'accomplir une prosternation de l'oubli car réciter à voix basse ou à voix haute selon les cas est seulement recommandé et non obligatoire. Al-Nawawi a dit dans son Sharh Al-Muhadhhab: S'il récite à voix haute alors qu'il doit le faire à voix basse ou l'inverse sa prière n'en est pas invalide pour autant et il n'a pas à faire de prosternation de l'oubli. Il a seulement fait ce qui est réprouvable. C'est l'avis de notre école sur cette question. C'est aussi l'avis adopté par Al-'Awzâ'î, Ahmad selon une des deux versions rapportées à son sujet. Quant à Malik, Thawrî, Abu Hanifa et Ishâq, ils affirment qu'il doit effectuer la prosternation de l'oubli. Notre argument pour étayer notre avis est le hadith d’Abu Qatâda: " Il nous faisait entendre un verset parfois." Et c'est un hadith authentique comme nous l'avons vu précédemment. Fin de citation. Dans le Mughni d'Ibn Qudâma avec le Mukhtasar Al-Khiraqî: Les propos de l'auteur ' S'il récite à voix haute alors qu'il doit le faire à voix basse ou l'inverse ' signifient que cela fait partie des sunna de la prière et qu'elle n'est pas invalide si cela est volontairement délaissé. Fin de citation. Ce statut est valable dans les cas ou cela est fait par erreur ou oubli. C'est effectivement le cas pour la plupart des savants si cela est fait volontairement. Ceci dit, un des avis de l'école de Malik stipule que celui qui agit ainsi volontairement invalide sa prière. Dans le livre al-Fawâkih al-Dawânî de son auteur Al-Nafrâwî il est dit: ' S'il récite à voix haute alors qu'il doit le faire à voix basse ou l'inverse alors certains savants soutiennent qu'il doit demander le pardon divin mais que sa prière reste valide alors que d'autres affirment que cela invalide la prière. ' Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui