S’acquitter de nombreuses prières non accomplies
Fatwa No: 415039

Question

Par le passé, je ne faisais pas la prière par paresse. Vers mes vingt ans, j’ai commencé à les faire avec plus d’assiduité. Puis, je la délaissais des fois quelques jours parce que je ne faisais pas mes grandes ablutions pour me purifier d’une impureté majeure. Je priais ensuite assidûment mais m’arrêtais par la suite encore quelques jours pour la même raison. Je délaissais la prière plusieurs jours par paresse. Comment puis-je rattraper les prières de ces années ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et

Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :


Sachez – cher auteur de la question – qu’aucune personne pubère, saine

d’esprit depuis l’âge de sa puberté ne peut déroger à l’accomplissement

de la prière obligatoire quelles qu’en soient les circonstances. Nous avons

déjà répondu au statut de qui délaisse la prière par paresse dans la fatwa :

87587.

Selon l’avis de la majorité des savants, vous devez obligatoirement, en

plus de vous repentir à Allah, vous acquittez de ces prières que vous avez

négligées depuis votre puberté. Ceci, si vous connaissez le nombre de

prière en question. Sinon, vous devrez en faire autant que nécessaire pour

être sûr d’en avoir fait suffisamment afin d’en être disculpé devant Allah

et être déchargé de toute responsabilité.  

Sachez aussi qu’il n’y a pas d’heure précise pour accomplir ces prières. On

peut les faire à n’importe quel moment. Il faut même les faire en priorité

par rapport aux prières surérogatoires que celles-ci soient motivées par

une raison ou non, à l’exception des prières du Witr, des deux Aïd, des

éclipses de la lune et du soleil, et autres prières qui font parties des

sunnas fortement recommandées.

Une personne qui doit s’acquitter de nombreuses prières devra au minimum faire chaque jour un nombre de prière équivalent à celles qui doivent être accomplies en deux jours. Sauf si cela le contraint à reporter ses obligations familiales, il pourra dans ce cas se limiter au nombre de prière d’un seul jour.

Al-Dasûqî Al-Mâlikî a dit : « Il est obligatoire d’adopter une situation intermédiaire. Il est suffisant de rattraper en une journée les prières de deux jours ou plus. Mais il n’est pas suffisant de rattraper chaque jours les prières d’une seule journée. Sauf s’il craint de manquer à ses obligations familiales s’il en rattrape plus que celles accomplies en une journée. » Fin de citation.

Au final, il faut absolument vous empresser de rattraper ces prières de toutes ces années durant lesquelles vous n’avez pas prié quelle qu’en soit la raison. Si vous connaissez le nombre de prière non accomplies, faites en autant qu’il le faut pour vous décharger de toute responsabilité à ce sujet. Sinon, faites en autant qu’il le faut pour être sûr de ne pas en être redevable.

Acquittez-vous donc au minimum de deux jours de prière quotidiennement tant que cela ne vous retarde pas sur votre activité via laquelle vous survenez aux besoins de votre famille ou autre, comme nous l’avons dit.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation