Le délai de viduité (‘Idda) de la femme après une répudiation de type Khul’
Fatwa No: 415690

Question

Al-Salâm ‘Alaykum (que la paix soit sur vous) ! L’une de mes cousines a récemment demandé à son mari de procéder à un Khul’ (répudiation initiée par la femme). Elle s’est isolée de son mari pendant 3 mois en restant chez sa mère. Puis, la semaine dernière, elle a demandé à celui-ci de la répudier selon la procédure du Khul’. Ma question est la suivante : combien de temps doit-elle rester dans l’état de ‘Idda (délai d’attente) avant de pouvoir se remarier ? Selon ce que je sais, la période de la ‘Idda est d’un seul mois, basé sur le hadith du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) qui a présidé au Khul’ de la femme de Thâbit ibn Qays. Cependant, ma cousine insiste en disant que ce délai est de 4 mois et 10 jours. Je suis très confuse. Pourriez-vous me guider et m’aider à obtenir une réponse à cette question aussi rapidement que possible ? Je suis une musulmane sunnite. Qu’Allah vous récompense !

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

En cas de Khul’, la femme doit observer une ‘Idda dont le décompte commence à partir du moment où celui-ci est émis (i. e. à partir du moment où le mari prononce la formule de répudiation). Les oulémas ont exprimé des opinions divergentes concernant la durée de la ‘Idda en cas de Khul’. La majorité d’entre eux ont soutenu que la ‘Idda en cas de Khul' est de la même durée que celle d’une femme qui a été répudiée par l’initiative de son mari, soit de trois cycles menstruels (si elle a ses règles) et de trois mois (lunaires) si ce n’est pas le cas. 

Allah, le Très-Haut, dit (selon la traduction du sens du verset) :

· « Les femmes divorcées doivent observer un délai d’attente de trois menstrues […] » (Coran 2/228)


· « Si vous avez des doutes à propos (de la période d’attente) de vos femmes qui n’espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n’ont pas encore de règles […] » (Coran 65/4)


D’autres oulémas ont soutenu que la ‘Idda en cas de Khul' n’est que d’un cycle menstruel. C’est l’opinion choisie par Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde. Toutefois, les spécialistes des hadiths ont émis des opinions divergentes concernant l’authenticité du hadith traitant de l’épouse de Thâbit ibn Qays, , dans lequel le Prophète, , a dit que sa ‘Idda est d’un cycle menstruel.

At-Tirmithi, qu’Allah lui fasse miséricorde, a compilé dans ses Sunan que Ishâq ibn Râhawayh, , a dit : « Si quelqu’un décide de suivre cette opinion [qu’il sache] qu’elle est solide ». [Fin de la citation]

Néanmoins, Ishâq ibn Râhawayh a soutenu l’opinion de la majorité des oulémas, à savoir que sa ‘Idda est la même que celle d’une femme répudiée par l’initiative de son mari.

Quant à la ‘Idda de quatre mois et dix jours, c’est celle qui doit être observée par une veuve. 

Allah, le Très-Haut, dit (selon la traduction du sens du verset) : 

« Ceux des vôtres que la mort frappe et qui laissent des épouses : celles-ci doivent observer une période d’attente de quatre mois et dix jours […] » (Coran 2/234)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui