Droits de l'épouse
Fatwa No: 41920

Question

Quels sont les droits de la femme actuelle (fonctionnaire ou travailleuse) et qui doit obéir à son époux suivant la Chariâ islamique ? Merci.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère, chère sœur :

Les droits de la femme vis-à-vis de son époux sont nombreux, que cette femme soit moderne ou non, qu'elle soit fonctionnaire ou non. Nous en citons quelques-uns :

1/ L'époux doit savoir que sa femme est une chose inestimable - que ses parents lui ont confiée - alors il doit craindre Allah dans sa relation avec elle. Il doit lui enseigner sa religion et lui apprendre ses obligations.

Le Prophète, , a dit : « Chacun de vous est berger (responsable) et responsable de son troupeau (sera interrogé sur ses responsabilités)… L’homme est le berger de sa famille et responsable d'elle (il sera interrogé sur elle) » Boukhari et Muslim.

2/ Il doit se comporter envers elle avec décence. Ce comportement avec bienséance comprend : l'habillement, la pension alimentaire et le bon traitement. Allah dit: " Et comportez-vous convenablement envers elles. " (sourate 4/verset 19)

3/ Il doit supporter son tort et tolérer ses fautes. Il ne doit espérer de gratification - contre sa patience - que d’Allah Le Très Haut. Le Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam a dit: " Le croyant ne doit pas haïr son épouse croyante, s'il déteste un de ses caractères, Il se satisfait d'un autre (qui est bon). " (Ahmed)

4/ Il ne doit en dire que du bien et doit la flatter chez leurs deux familles. Il ne doit pas l'offenser, ni l'humilier avec un quelconque mot. Le Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam a dit: " Le meilleur parmi vous est le meilleur pour sa famille. Et je suis le meilleur d'entre vous pour ma famille. " (Tirmidhi)

Il faut surtout savoir que la vie conjugale ne peut se passer de quelques désagréments ou agacements. C'est pour cela qu'il faut se prémunir de patience, de tolérance et de pardon pour que la vie conjugale se perpétue. Allah dit: " Et n'oubliez pas votre faveur mutuelle. " (sourate 2/verset 237)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation