Il n’est pas obligatoire de dépenser pour ses enfants dans les mêmes proportions
Fatwa No: 420502

Question

Nous sommes parents de quatre filles et nous subvenons à leurs besoins quotidiens et éducatifs en fonction de l’âge de chacune. Par exemple, la grande est à l’université. Nous payons tout ce qui est nécessaire pour qu’elle puisse poursuivre ses études. Les sommes sont conséquentes mais correspondent aux besoins, sans excès. Les deux suivantes sont au lycée. Nous subvenons à leur besoin selon les mêmes critères sauf que leurs besoins sont moins importants que ceux de leur grande sœur c’est pourquoi nous dépensons moins pour elles que pour la grande. Quant à la dernière elle est encore en primaire. Les dépenses la concernant sont donc nettement moins importantes que pour ses sœurs.
Ma question est la suivante : Est-il obligatoire ou préférable de réserver aux trois plus petites des sommes identiques à celles que nous dépensons pour la plus grande à titre de don – en les plaçant dans des économies par exemple – à travers notre vie quotidienne en vue de prévoir la mort de l’un d’entre nous avant que toutes nos filles aient finies leurs études, de façon à avoir dépensé de façon égale pour chacune d’elles, et ainsi répartir l’héritage en fonction des règles de la religion ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Ce que vous dépensez pour vos filles pour leurs études est considéré comme des dépenses de vie quotidienne. Il n’est pas exigé de dépenser de façon égale entre chacun des enfants dans ce cas mais vous devez donner à chacun selon ses besoins. C’est ce qui correspond à une répartition juste pour ce qui concerne les dépenses de vie.

Pour ce qui est de donner aux plus petites des filles une somme identique que celle donnée à la plus grande cela correspond à une sorte de don. Or, il n’est pas permis de donner plus de bien à l’un de ses enfants et de le préférer aux autres sans un motif religieux qui le justifie. Pour des informations supplémentaires vous voudrez bien consulter sur notre site la fatwa numéro 260581.

Et s’il est décrété que la mort vienne prendre l’un d’entre vous alors les filles hériteront de ses biens ce qui les aidera dans leurs vies. Si elles n’héritent d’aucun bien alors elles seront à la charge de qui cela incombe et il devra dépenser de ses biens pour les entretenir qu’il s’agisse d’un des deux conjoints ou d’un proche.

Pour des informations supplémentaires vous pouvez consulter sur notre la fatwa numéro 380517 où il est expliqué comment répartir l’héritage de son vivant.

Et Allah sait mieux.


Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui