Femme désobéissante et travail
Fatwa No: 42116

Question

Je suis marié et j'ai deux enfants. Ma femme a fait des études supérieures. Maintenant qu'elle a fini ses études, elle veut travailler. Je lui ai expliqué que je préfère qu'elle s'occupe des enfants et qu'elle mette le Hidjab. Malheureusement elle n'accepte pas cela et préfère divorcer. Que dois-je faire ? Yarhamoukoum Allah.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère, 

 

La Chariâ prescrit de remplir quelques conditions pour que le travail de la femme soit permis :

1/ La première condition: Que la femme soit en sûreté dans le lieu de travail !

2/ La deuxième condition: Qu'elle s'impose les règles de la Chariâ dans ce lieu !

3/ La troisième condition: Que ce travail ne soit pas la cause de la cessation ou l'arrêt d'une obligation !

4/ La quatrième condition : Que ce soit avec l'autorisation de son époux !

Etant donné que votre épouse n'a nullement besoin de travailler, que vous vous acquittez de ses droits (surtout son droit à la pension alimentaire: le manger, le boire, l'habillement, l'habitation….), alors la fonction qui lui convient le mieux et qui s'accorde avec sa nature, c'est la stabilité dans sa demeure pour l'accomplissement des charges familiales et les affaires de son époux et de ses enfants.

Sur ce, si elle persiste à travailler hors de la maison sans votre autorisation, alors elle est considérée désobéissante même si elle porte le Hidjab et s'impose les règles de la Chariâ. Comme elle est " Moutabaridja " (ne porte pas le voile) alors en plus de sa désobéissance, elle commet un grand péché qui est l'abandon du voile prescrit par la Chariâ pour les femmes. Nous vous recommandons de traiter la désobéissance de votre épouse avec sagesse. Vous devez suivre les voies légiférées par la Chariâ islamique quant au comportement envers la femme qui désobéit à son époux ou néglige les ordres de Son Seigneur (s'il n'en résulte pas un dommage plus grand). Ces règles de conduite sont rassemblées dans ce verset du Coran: " Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand. " (sourate 4/verset 34)

 

Donc quand il y a rébellion de la femme contre son époux, la Chariâ a prescrit un remède général et convenable. C'est le suivant:

1- Le conseil et la prédication: L'époux doit lui faire la morale, l'exhorter à faire le bien et lui rappeler que son obéissance est une obligation légalisée par la Chariâ. Il fait cela tantôt avec douceur et indulgence, tantôt avec réprimande, selon la situation.

2- L'éloignement dans le lit: Si elle n'écoute pas favorablement ses conseils, alors il peut passer à la deuxième étape qui est la séparation des corps dans le lit. C'est-à-dire qu'il lui tourne le dos dans le lit et fait comme si elle n'existait pas. Tout cela pour lui montrer qu'il est fâché contre elle et qu'il n'est pas satisfait de son comportement.

3- La frapper: Quand il épuise ces deux étapes (à condition qu'il ait prodigué tous ses efforts) sans que la situation ne s'améliore, alors c'est seulement là qu'il peut la frapper, pour la punir en tenant compte des points suivants: Que ce ne soit pas fort ou affligeant mais seulement pour la punir et l'éduquer ! Il ne doit pas lui faire du tort: · Il ne doit pas la frapper sur son visage. · Il ne doit pas l'insulter avec des propos obscènes ou déplacés. · Que son intention - quand il la frappe - soit que son épouse revienne à de bons sentiments et réalise que l'obéissance à son époux est une obligation religieuse ! Il ne faut pas que son intention soit la vengeance d'elle. · Qu'il cesse ces mauvais traitements dès-que le but à atteindre se réalise c.à.d. qu'elle cesse sa rébellion ! Nous vous rappelons ce sermon du Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam pendant le pelérinage d'Adieu: " Je vous recommande de bien traiter les femmes car elles sont des prisonnières chez vous. Vous ne pouvez rien faire d'autre que de les bien traiter. Mais si elles commettent un péché capital alors vous devez, vous en éloignez d'elles dans leurs lits (leur tourner le dos) et les frapper mais sans les affliger. Si elles vous obéissent alors ne cherchez plus de voie contre elles. Allons vous avez des droits sur vos épouses et vos épouses ont des droits sur vous…. " (Thirmidhi)

 

Si vous appliquez ces conseils comme il se doit, il se pourrait que votre épouse redevienne pratiquante comme avant. Néanmoins il faut l'éloigner de la mauvaise compagnie qui serait sans aucun doute la cause essentielle de son abandon du Hidjab. Si tout cela ne contribue pas à ce qu'elle s'impose le Hidjab, alors vous n'en avez nullement besoin d'une telle femme comme épouse, il faut la répudier. Toutefois si elle s'impose le Hidjab et persiste à vouloir travailler - et que vous jugez qu'elle va s'imposer les règles de la Chariâ dans son travail - alors l'affaire vous revient. Si vous voyez que votre autorisation va préserver votre foyer conjugal alors agréez-la. Sinon elle est considérée désobéissante et vous devez suivre les étapes citées auparavant.

 Nous vous conseillons de l'autoriser à travailler si elle porte le Hidjab. Il faut aussi que vous imploriez Allah le Très Miséricordieux et L'invoquer inlassablement car c'est Lui Qui répond à l'angoissé et Qui enlève le mal.

 

Nous prions Allah Qu'Il guide votre épouse vers le droit chemin, Qu'Il lui octroie la justesse de vue et le bon sens et Qu'Il vous octroie la patience, la gratification et la récompense.

 

 Et Allah sait mieux .

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui