Diyya et Kaffara
Fatwa No: 42352

Question

Quelle somme doit verser celui qui a commis un meurtre par erreur (c.à.d. la "Diyya") ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Le meurtre par erreur est celui qui survient sans intention de le faire. Cela comprend deux cas de figure:

1/ Qu'il effectue un geste anodin lequel serait la cause du meurtre.

2/ Qu'il touche-le tué- par erreur: Par exemple le chasseur qui tire sur la proie toutefois il touche une personne.

Dans les deux cas le tueur doit donner le prix du sang versé (Diyya) et doit expier cette faute (Kaffara).

A/ Quant à la "Diyya":

Elle doit être versée aux héritiers de la victime sauf s'ils se désistent. Si certains héritiers se désistent tandis que d'autres demandent leurs dus, alors c'est uniquement la part de ceux qui se désistent qui déchoit.

La Chariâ exige pour celui qui se désiste qu'il soit majeur et sage. C'est "Al-Assaba" du tueur qui a la charge de collecter de la Diyya en imposant à chacun de ses membre d'y participer.

Al-Assaba d'une personne: Ce sont ses proches parents paternels, tels que les oncles et leurs filss ainsi que les frères et leurs fils. Le tueur n'assume qu'une part de la Diyya égale à la part donnée par chacun des membre de sa Assaba. Car le Prophète, , dans un hadith rapporté par Muslim a précisé que"La Diyya" est de  la responsabilité de la Assab.  

B/ Quant à la "Kaffara" (Expiation):

C'est au tueur de la subir. Il doit libérer un esclave croyant. S'il ne trouve pas un esclave croyant alors il doit jeûner deux mois consécutifs. Allah dit: " Il n'appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n'est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu'il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n'y renonce par charité. " (Sourate 4/verset 92)

Tout cela si celui qui a été tué involontairement est un croyant appartenant à une communauté croyante.

Si c'est un croyant appartenant à une communauté mécréante : Si ce sont des gens avec lesquels les musulmans ont un pacte alors la Diyya et la Kaffara sont toutes les deux obligatoires.

Si ce sont des gens avec lesquels les musulmans sont en guerre et que la victime soit croyante, alors le tueur ne doit accomplir que la Kaffara seulement. Allah dit : " Mais si (le tué) appartenait à un peuple ennemi à vous et qu'il soit croyant, qu'on affranchisse alors un esclave croyant. S'il appartenait à un peuple auquel vous êtes liés par un pacte, qu'on verse alors à sa famille le prix du sang et qu'on affranchisse un esclave croyant. Celui qui n'en trouve pas les moyens, qu'il jeune deux mois d'affilée pour être pardonné par Allah. Allah est Omniscient et Sage. " (Sourate 4/verset 92)

Le tueur involontaire assume ces verdicts quel que soit l'âge de la personne tuée (petite ou grande). Le verdict est absolument le même  pour celui qui tue un enfant et celui qui tue une grande personne.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui