Questions autour d'un mari fornicateur
Fatwa No: 440767

Question

Asslalam alaykoum,Mon mari entretenait des relations avec d’autres femmes avant notre mariage religieux. Un enfant est né d’une de ces relations un an avant notre mariage. Chose que je ne savais pas et que je viens de découvrir moi-même. Cet homme a commis plusieurs fois l’adultère pendant nos années de mariage et un enfant adultérin est né pendant notre mariage.Premièrement, l’annulation du mariage est-il permis en Islam si l’homme a menti sur sa situation et a caché sa paternité à sa future épouse ? Le mariage est-il donc valide ou dois-je demander le divorce ? (Aucune réconciliation n’est possible).Deuxièmement, nous avons des enfants. En cas d’annulation du mariage, à qui revient les enfants ? Si c’est à l’épouse, doivent-ils changer de nom ? En cas de divorce pour des raisons de mensonges et d’adultères, à qui revient les enfants ?Troisièmement, si le mariage n’est pas valide, mes enfants sont-ils considérés comme des enfants nés hors mariage ? Et moi suis-je considérée comme ayant commis la fornication ?Merci de votre aide.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Si ce que vous dites au sujet de votre mari est vrai (qu’il entretient des relations amoureuses avec d’autres femmes). Il ne fait aucun doute que la fornication est un grand péché qui rassemble tous les maux et contient tous les méfaits, spécialement lorsqu’elle est commise par une personne mariée et d’un âge avancé, car l’interdiction est plus sévère et le péché plus grave.
Le mariage valide est celui dont toutes les conditions de validité sont remplies. Parmi les conditions les plus importantes de la validité du mariage figurent la demande en mariage et l’acceptation, l’accord du Waliy et la présence de deux témoins. La validité du mariage n'est pas affectée ni par la dissimulation par le mari de son état matrimonial ni de ses relations amoureuses pécheresses. Et vous n'êtes pas considérés comme une fornicatrice simplement parce que votre mari est un fornicateur. Et vos enfants lui sont attribués, et il n'est en aucun cas permis de les attribuer à quelqu'un d'autre. Car la Sunna authentique condamne sévèrement le fait d’attribuer un enfant à un homme autre que son père.
Vous n’êtes pas obligée de demander le divorce. Votre devoir est de conseiller votre mari en l’incitant à réfléchir profondément sur son sort, à craindre Allah, à multiplier les actes d’adoration et à s’éloigner de toutes les formes de désobéissance de son Seigneur. S’il se repent et revient à Allah, Allah soit loué. Par contre, s’il persiste dans cette débauche, vous avez alors le droit de demander le divorce et c’est même mieux pour vous, car une femme chaste ne doit pas rester sous la tutelle matrimoniale d’un débauché.
En cas de divorce la garde des enfants vous revient de droit tant que vous n’épousez pas un autre homme. Si vous vous remariez, la garde de vos enfants revient à la personne qui en a le plus le droit après vous parmi les femmes comme votre grand-mère maternelle, votre tante maternelle, etc. Si vous acceptez de rester avec lui en prenant en compte certaines considérations comme par exemple l’intérêt de vos enfants, vous pouvez le faire sans encourir aucune sanction ou reproche.
Nous rappelons enfin que l’enfant, fruit de la fornication, ne peut pas être affilié à son père biologique mais à sa mère. C’est l’avis de la majorité des jurisconsultes. Cependant, un certain nombre de jurisconsultes estiment toutefois que si le fornicateur se marie avec la femme avec qui il a commis l’adultère, l’enfant issu de cette relation peut lui être attribué si tel est son désir.


Et Allah sait mieux
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui