Le Ghousl obligatoire et le lavage des cheveux
Fatwa No: 69354

Question

Ma question est la suivante : ma femme fait le Ghousl chaque fois que nous faisons l’amour, mais elle fait passer juste sa main mouillée sur sa tête (cheveux). Est-ce que son Ghousl dans ce cas est valide ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Le fait de permettre à l’eau d’atteindre toutes les parties du corps, y compris la peau du crâne que les cheveux soient longs ou courts est exigé dans le Ghousl obligatoire, grande purification ou grande ablution, et il n’y a aucune divergence sur ce point.
Cependant, les oulémas ont divergé sur le lavage de la partie tombante des cheveux longs et sur le fait de mouiller celle qui touche la peau. Néanmoins l’avis prépondérant chez les savants est l’obligation du lavage des cheveux qui sont tombants et longs ; ceci ne renferme aucune difficulté car l’important est de verser l’eau sans défaire les cheveux tressés.

En effet, Muslim a rapporté d’après Oum Salama, qu’Allah soit satisfait d’elle, qu’elle a dit au Prophète, : « Je suis une femme qui se tresse les cheveux, dois-je les défaire quand je fais le lavage de la purification majeure ? Le Prophète, ,  m'a répondu : « Il te suffit de verser trois fois l’eau sur ta tête, ensuite verse l’eau sur tout ton corps. En faisant ainsi, tu seras purifiée. »

Tirmidhi dans ses Sounane a dit : « Ce hadith est bon et authentique et les oulémas l'ont mis en pratique. Pour eux quand la femme fait le bain de la purification majeure (Djanaba) elle n’a pas à défaire ses cheveux, il suffit qu'elle verse l’eau sur sa tête ».
La majorité des oulémas ont fait prévaloir le fait qu’elle doit défaire ses cheveux quand il s’agit du
Ghousl relatif aux menstrues. La différence entre les deux Ghousl est que le premier se répète souvent, d’où l’autorisation de ne pas défaire les cheveux tressés par allégement, tandis que le second est moins fréquent, généralement une fois par mois.
En ce basant sur ce qui précède, si la femme dont parle le frère qui a posé la question lave ses cheveux dans le
Ghousl d’une façon qui n’est accepté par la Chariâ, elle doit refaire toutes les prières qu’elle a accomplies suite à ce Ghousl et si elle ne connaît pas leur nombre exacte elle devra, par précaution, choisir l’estimation la plus élevée.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation