Mariage avec une condition
Fatwa No: 447274

Question

As salam alaykoum, Je suis musulman vivant en France, marié depuis quelques années et ma femme se trouve encore dans mon pays d'origine. J'avais l'habitude de me rendre dans mon pays souvent, mais depuis la crise du Covid-19, je n'ai pas pu me rendre (plus d'un an). Je continue à envoyer de l'argent à ma femme et je compte faire les démarches nécessaires pour la faire venir auprès de moi, mais ça peut durer un certain temps. Récemment, j'ai rencontré une réfugiée politique, musulmane et arabe, elle est divorcée et mère d'enfants, qui ne maitrise pas bien le français. J'ai commencé à l'aider dans ses démarches pour s'inscrire à l'université et poursuivre ses études supérieures et améliorer son niveau en langue française. On s'entend très bien et elle sait que je me suis marié. On souhaite se marier d'un mariage religieux, et pour cela elle a exigé une condition qui est la suivante : elle accepte être ma femme, du moment que je ne suis pas avec ma première femme, et dès que je la revois il y aura contact physique avec elle, la seconde femme m'explique qu'elle demandera le divorce. Je souhaite savoir si cette condition qu'elle a ajoutée est légitime de la sa part et si le mariage dans cette forme est légal de point de vue religieux. Je vous remercie d'avance pour votre réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Messager et Serviteur Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

L’avis des jurisconsultes le plus prépondérant est que la femme a le droit de stipuler dans le contrat de mariage des conditions qui lui donne un avantage à condition qu'elles ne soient pas incompatibles avec les règles de la Charia et qu'elles ne soient pas en contradiction avec les objectifs du mariage. Ibn Taymiyya a dit dans al Fatawa al Koubra : « Si la femme stipule avant ou au moment de la conclusion du contrat de mariage que son mari ne pourra la faire sortir de son lieu de résidence ou du pays dans lequel elle habite ou qu'il ne pourra prendre une co-épouse ou une concubine, ou une autre condition de ce genre, cette condition est juste et le mari doit respecter son engagement. S'il ne remplit pas cette condition, l'épouse a le droit de dissoudre le mariage. Cet avis est soutenu par l’imam Ahmed. » Fin de citation.
L'expression "l'épouse a le droit de dissoudre le mariage" signifie qu'elle a le choix entre obtenir le divorce ou rester avec lui. Al-Mardâwi a dit dans ce sens dans son livre intitulé al -Inçâf : "Selon l'avis de l'imam Taqiyyou al Dîn, la femme a le droit de stipuler dans le contrat de mariage que son mari ne prenne pas une autre épouse en même temps qu’elle et cette condition sera contraignante. Si l’homme épouse une autre femme, l’épouse a alors le choix entre obtenir le divorce ou rester avec lui en tant que co-épouse.
Partant de ce qui précède, nous pensons -et Allah sait mieux- qu'il n'y a aucun inconvenient à ce qu'elle pose la condition mentionnée dans la question car elle rentre dans le cadre des conditons qui donnent un avantage à la femme sans contredire les objectifs du mariage. En effet, il est tout à fait permis de poser ce genre de conditions lors du contrat de marriage et si l'époux les accepte, il lui sera obligatoire de les respecter. Par la suite, s'il ne tient pas son engagement, la femme sera en droit de demander le divorce.
Si le contrat de mariage en question remplit toutes les conditions requises par la Charia comme la présence d'un tuteur matrimonial (Walye), de deux témoins, etc. le contrat est valide et la condition posée par la femme n'a aucun impact sur sa validité même chez les oulémas qui considèrent qu'il s'agit d'une condition nulle et que, par conséquent, l’époux n’est pas obligé de la remplir.
Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui