Appeler son enfant Mateen
Fatwa No: 457765

Question

Salam alikom,
J'aimerais savoir, s’il est autorisé d’appeler un enfant Mateen, ou sommes nous obligé de l’appeler Abdel-Mateen ?
Je vous pose cette question car j’ai lu que le prénom d’Allah le tout puissant été EL MATEEN et non pas Mateen.
Barrak’Allah ou fikom

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Nous ne voyons aucun mal à ce que vous appeliez votre enfant Mateen (ou Matîn) qui signifie dans la langue arabe ce qui est dur. Dans le dictionnaire Al-Mu’jam Al-Wasît il est dit à la racine Mîm-Tâ-Nûn : « Cette racine désigne une chose qui est dure et forte, solide. On dit d’une corde qu’elle est solide en utilisant l’adjectif Mateen. On dit d’un avis qu’il est probant en usant de l’adjectif Mateen. » Fin de citation.
Il nous semble que le nom Mateen ne fait pas partie des noms qui sont spécifiques à Allah et dont personne d’autre que Lui ne peut les porter comme c’est le cas pour le nom Al-Rahmân. Surtout si le nom n’est pas accompagné des lettres Alif et Lâm de l’article défini : AL. Il y a même un homme qui figure dans une chaine de transmission d’un hadith qui s’appelle Mateen ibn Ahmad et un autre qui s’appelle Ahmad ibn Mateen.
Allah s’est décrit comme étant le Mateen, c’est un de Ses attributs et un de Ses noms parfaits. Il a décrit sa ruse comme étant Mateen comme dans ce verset :
« Je leur accorde simplement un répit. Mes manœuvres sont imparables (mateen). » (Coran 7/183). C’est-à-dire qu’elles sont contraignantes pour ceux qui ourdissent des ruses, fortes et imparables (comme cela est traduit dans le verset). C’est ainsi que l’expliquent les exégètes. Le Prophète () a décrit cette religion en la qualifiant de Mateen et a dit : « Cette religion est robuste alors appliquez-la avec douceur. » Rapporté par Ahmad. Dans le livre Al-Taysîr il est apporté l’explication suivante : « c’est-à-dire que la religion est solide et robuste, inébranlable. Il faut donc cheminer et l’appliquer avec douceur c’est-à-dire sans se surcharger de ce qu’on n’est pas capable d’appliquer ce qui nous conduirait à faiblir et délaisser les œuvres. » Fin de citation.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui