Il n’est pas obligatoire de remplir un vœu dont la raison a disparu avant que la chose demandée ne se produise
Fatwa No: 4727

Question

Une femme a fait le vœu de sacrifier un bélier et de le distribuer aux pauvres si la difficulté à laquelle faisait face son mari disparaissait. Aujourd’hui, cette difficulté a disparu, mais elle n’est plus mariée avec lui et le divorce a été prononcé peu avant que cette difficulté disparaisse. Doit-elle remplir son vœu ou existe-t-il une autre solution ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Tout d’abord, ce genre de vœux est interdit, car il n’apporte pas de bien, ne repousse pas de mal et n’a aucune influence sur le décret divin. Ibn ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a interdit les vœux en disant : « Le vœu est sans aucune utilité et sa seule vertu est d'obliger l'avare à dépenser. » (Boukhari, Mouslim) Par contre, il doit être respecté lorsque la chose demandée se réalise, car Aïcha a rapporté que le Prophète () a dit : « Quiconque fait le vœu d’accomplir un acte d’obéissance à Allah doit respecter son vœu. » (Boukhari)

Concernant votre question en particulier, la réponse à celle-ci est que si la raison qui l’a poussée à faire ce vœu est, par exemple, le fait qu’il soit le père de ses enfants ou son cousin ou une autre raison de ce type liée à sa situation personnelle et qui reste d’actualité alors, elle est obligée de remplir son vœu, car la raison de celui-ci est toujours présente.

Par contre, si la raison de ce vœu était la compassion, l’affection et la miséricorde conjugale qu’Allah, exalté soit-Il, a mises entre les conjoints alors, elle n’est pas obligée de remplir son vœu, car la raison de celui-ci a disparu avant que la chose demandée ne survienne suite à la rupture du lien conjugal. Une situation semblable est celle de l’homme qui jure que sa femme ne sortira pas de la maison ; puis cette dernière en sort après qu’il l’a répudiée pour une autre raison. Il ne trahit alors pas son serment.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation