Les Lois de la Charia sont compatibles avec toutes les époques et tous les lieux
Fatwa No: 52745

Question

En Islam, les dispositions relatives aux femmes sont liées au contexte historique. Elles ne peuvent pas être compatibles avec notre époque moderne. Ces propos sont du philosophe Tunisien al-Tâhir al-Haddâd. Quelle est la validité de cet argument ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur  Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Cette affirmation est fausse. Il s'agit d’un pur mensonge. Cet avis est celui des partisans de la modernité qui refusent la Charia dans son ensemble et pas seulement ce qui est relatif à la femme. Al-Haddâd fait partie de ces gens et le mufti Malékite de Tunisie l’a accusé d’apostasie à cause de ses thèses. Quant aux dispositions de l’Islam, elles sont fixes et intemporelles. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« […] Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. […] » (Coran 5/3)

 

Ibn Kathîr, qu'Allah lui fasse miséricorde, dit : « Il s’agit là du plus grand bienfait d’Allah, exalté soit-Il, accordé à cette communauté. En effet, Allah, exalté soit-Il, a parachevé pour les gens leur religion et ils n’ont besoin ni d’une autre religion ni d’un autre prophète. C’est pourquoi Allah, exalté soit-Il, a fait de Mohammed  () le sceau des prophètes et qu’Il l’a envoyé aux hommes et aux djinns. Rien n’est licite en dehors de ce qu’il a déclaré licite et rien n’est illicite en dehors de ce qu’il a déclaré illicite. Il n'y a pas de religion en dehors de celle qu’il a fondée et tout ce qu’il a rapporté est vérité sans mensonge ni controverse. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : "Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. […]" (Coran 6/115) C’est-à-dire en toute vérité dans ce qu’elle a mentionné et en toute équité dans ce qu’elle a ordonné ou interdit. En parachevant aux Musulmans leur religion, Allah, exalté soit-Il, a accompli Son bienfait sur eux.

Quant au fait qu’Il a agréé cette religion pour nous, cela signifie que nous devons également l’agréer pour nous-mêmes, car c'est la religion qu’Allah, exalté soit-Il, aime et agrée, et celle qu'il a révélée au meilleur des prophètes et dans le plus noble de Ses Livres. »

 

Abû Mohammed ibn Hazm a dit : « Les oulémas se sont accordés sur le fait que depuis la mort du Prophète () la Révélation s’est arrêtée et la religion a été parachevée. Il ne convient donc à personne d’y ajouter, d’y retirer ou d’y modifier quoi que ce soit et celui qui le fait devient mécréant. »

 

Il vous suffit de méditer sur la situation dans laquelle se trouve notre société à cause de ce genre de prétention contraire à l’Islam et aux coutumes. En effet, nous ne sommes pas attachés à notre religion et nous n’avons pas progressé non plus.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation