Les fiançailles de Fatima Azzahra
Fatwa No: 69206

Question

Je voudrais avoir des informations sur les fiançailles de Fatima Azzahra, la fille du Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam,

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.
Cher frère, chère sœur,


Ali et Fatima se sont mariés au cours de la deuxième année de l’Hégire, au début du mois de Moharrem, quatre mois après le mariage du Prophète, Salla Allah alaihi wa Sallam, avec Aïcha selon Ibn Hadjar dans son livre Al Issaba ; ou encore au cours de la première année de l’Hégire d’après d’autres sources plus faibles.
Ali a consommé son mariage avec elle à son retour de la bataille de Badr alors qu’elle avait 18 ans et lui a donné comme dot, Mahr, une armure offerte à lui par le Prophète, Salla Allah alaihi wa Sallam, le jour de Badr.
Dans une autre version, il est dit qu’il a vendu l’armure et lui en a offert le prix (84 dirhams de l’époque).

 

L’Imam Ahmad a rapporté qu’Ali a dit : « Lorsque j’ai voulu demander au Prophète, Salla Allah alaihi wa Sallam, la main de sa fille, je me suis dit « comment faire ? Je ne possède rien ». Me rappelant notre parenté et ses revenus, je me suis tout de même permis de lui demander sa fille. Il m’a répondu : « Possèdes-tu quelque chose ? ». J’ai répondu que non. Il a alors ajouté : « Où est ton armure que je t’ai donnée tel jour ? ». 
(Dans la version de Ibn Ishaq : « Qu’as-tu fait de ton armure que tu as obtenu comme part du butin de Badr ? J’ai répondu : « Je l’ai toujours ». Il me rétorqua alors : « Donne la lui ».
Dans une troisième version, il l’a empêché de consommer le mariage avant qu’il donne quelque chose à Fatima. Il lui donna donc son armure puis consomma le mariage.
Dans une quatrième version rapportée par Ibn Hazm dans son livre El Mouhalla Ali a dit : « Je suis venu voir le Prophète, Salla Allah alaihi wa Sallam, et je lui ai dit : « Tu sais que je suis l’un des premiers à embrasser l’Islam, tu connais ma sincérité, etc. ». Il a répondu : « Que veux tu dire par là ? J’ai répondu : « Tu me maries avec Fatima ? Il m’a dit : « Que possède-tu ? ». J’ai répondu : « J’ai mon cheval et mon armure. Il a rétorqué : « Ton cheval, tu en a besoin, quant à ton armure, vends là.» Il la vendit à 84 dirhams.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui