Perte de virginité et refus du mariage
Fatwa No: 72096

Question

Je suis musulmane de naissance, mais il fût un temps où je ne savais plus ce que cela veut dire, j'ai commis l'un de plus graves péchés avec un homme et je ne suis plus vierge. Depuis je ne cesse de me repentir à Allah, j'ai appris le Coran en entier et par coeur, je n'entre plus toute seule dans une pièce où il y'a un homme, je ne sors plus sans être accompagnée d'un Mahram. Je regrette du fond du coeur mon acte, j'ai des cauchemars et cela m'empêche de dormir la nuit. Et à chaque fois que je pense à l'acte abominable que j'ai commis j'ai les larmes aux yeux. C'est la première fois que j'en parle et personne ne le sait. Il y a quelques temps un jeune imam a demandé ma main à mon père. Mon père lui à dit que la décision me revenait. Il m'a fait sa demande et je lui ai dit que je lui ferais connaitre ma décision. Je veux l'épouser car il détient les seuls critères que je cherche chez un homme: la foi et le bon comportement. J'ai refusé quatre demandes à cause de l'absence de ces critères. Le problème est que je ne sais pas si par honnêteté je dois lui dire que je ne suis pas vierge avant de l'épouser ou si je dois me taire et le laisser épouser une femme qu'il pense vierge alors qu'elle ne l'est pas. Je sais que si mon père l'apprend celà lui ferait beaucoup de peine car il m'aime beaucoup et ma mère aussi. Que dois-je faire ? Ai-je le droit d'épouser un imam (qui sûrement accorde beaucoup d'importance à la virginité) alors que je ne suis plus vierge ? Car de toute façon le mari peut savoir si sa femme est vierge ou pas au premier rapport. Ou serait t-il mieux que je ne l'épouse pas ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

Nul doute que la sœur - qui nous a questionnés - a commis un péché capital en osant une relation avec un homme (étranger à elle) : elle doit se repentir à Allah d’un repentir sincère.
Les conditions du repentir sincère sont définies dans notre Fatwa 42272, nous vous invitons à la consulter. 
Nous espérons qu’Allah Le Pardonnant accepte son repentir vu qu’elle a profondément regretté  cet acte illicite.
Le Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam a dit :
« Le regret est un repentir. »

En réponse à votre question, vous avez le plein droit de vous mariez avec l’homme que vous croyez être digne de partager votre vie.
Cependant, il est illicite de lui parler des causes de la perte de votre virginité car le Prophète, , a dit : «
Celui qui a été éprouvé par une quelconque de ces saletés, qu’il se voile par le Voile d’Allah le Très Grand, le Très Haut (et ne le divulgue pas) et qu’il se repent à Allah. »,  rapporté par El Hakem et El Bayhaki.
Il a, , dit aussi « Allah est Pudique, Il voile et protège Ses serviteurs des scandales et mauvais actes. Et Il aime la pudeur et le voile (ou protection).»,  rapporté par Abou Dawoud et El Bayhaki.
De ce fait  quand le musulman commet un péché capital ou véniel, il doit se voiler et ne le divulguer à personne. En effet, en l’informant, elle commet un deuxième péché qui aurait des répercussions néfastes.
Le Prophète a dit :
« Toute ma nation est graciée (ou se porte bien) sauf les divulgateurs (des turpitudes). Est considéré comme divulgation l’individu qui commet un péché pendant la nuit et au lever du jour - tandis qu’Allah l’a voilé- il dit : « Ô  tel ! La nuit passée j’ai fait ceci et cela. » Alors qu’il a passé, la nuit, voilé par son Seigneur; au matin il révèle ce qu’Allah
a couvert ! » (Boukhari et Muslim)

En plus la perte de la virginité chez une femme ne prouve pas qu’elle ait commis le péché (fornication) car elle peut être due à une menstruation abondante, à un effort physique (saut par exemple), à la monture sur une chose tranchante ou à une autre cause.
Pour toutes ces raisons les
Oulémas ont précisé qu’il est illicite pour le mari d’accuser sa femme d’avoir forniqué en découvrant qu’elle n’est pas vierge.
Même si elle a effectivement commis le péché elle doit se garder de le dire à son mari ou au prétendant,
Khateb.
Et si l’un d’eux insiste pour savoir si elle est vierge ou pas, elle peut lui dire qu’elle ne l’est pas mais tout en niant qu’elle ait commis la fornication. En fait elle ne ment pas car elle peut insinuer qu’elle ne l'a pas commis après son repentir.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui