Fikh des \'Ibadates ( Actes de culte ) > Dhikr et Douâa > Douaâ (invocation) , 242866','event_category':'FAT_FR - Fikh des \'Ibadates ( Actes de culte )'});" itemscope itemtype="http://schema.org/WebPage">

Dire "si Allah le veut" dans une invocation
Fatwa No: 242866

Question

Assalamu ‘Alaykum,
Lors d'un dou'a, il faut dire amin, mais peut-on dire in cha Allah ou pas ? Baraka'Allahu fikoum.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons:

Le Prophète () a interdit de mentionner une exception (c’est-à-dire conditionner cela à la volonté d'Allah) dans une invocation. Le Prophète () expliqua la raison de cela en disant :

• « Lorsque l’un de vous invoque Allah qu’il ne dise pas : "Seigneur, pardonne-moi si Tu veux. Seigneur, fais-moi miséricorde si Tu veux.", mais qu’il soit plutôt résolu dans son invocation, car Il a pouvoir sur toute chose. »

• « Invoquez Allah avec détermination et ne dites pas : "Ô Allah, donne-moi si Tu veux.", car Allah fait ce qu'Il veut, sans aucune contrainte. » (Boukhari et Mouslim)

Ibn Hadjar a dit : « Cela signifie qu'il n’est pertinent de conditionner une chose à la volonté de quelqu'un que lorsque la demande contient une contrainte à quelque chose. Dans ce cas, on facilite les choses à son interlocuteur en l'informant qu'on ne lui demande cette chose qu'avec son consentement. Or, Allah, exalté soit-Il, est au-dessus de cela et il n'y a aucun intérêt à conditionner sa demande à Son bon vouloir. Il a été dit que cette formulation est interdite parce que le sens comporte une forme de déclaration stipulant que l'on peut se passer de la requête et de celui à qui on la demande. Or, le premier avis étant le plus correct. » (Fath al-Bârî)

L'imam al-Nawawî a dit : « Les oulémas ont dit que la détermination dans la requête consiste à implorer avec insistance et à demander avec résolution, sans faiblesse ni la conditionner au bon vouloir de quelqu’un ou autre.
Il a été dit aussi qu'il s'agit de penser qu’Allah répondra favorablement. Le hadith signifie qu'il est recommandé d'être résolu dans sa demande et qu'il est détestable de la conditionner à la volonté d'Allah. Les oulémas ont dit que la raison du caractère détestable d’une telle formule est qu'il n'est pertinent de conditionner une chose à la volonté de quelqu'un lorsqu’on lui demande quelque chose que s'il s'agit pour lui d'une contrainte. Or, Allah, exalté soit-Il, ne peut être contraint à quoi que ce soit. Tel est le sens de la parole du Prophète () : "[…] car Allah fait ce qu'Il veut sans aucune contrainte." Il a été dit également que la raison du caractère détestable de cela est que cela comporte une forme de déclaration que l'on peut se passer de ce qui est demandé et de celui à qui on le demande. » (Charh Muslim)

Ibn 'Abd il-Barr a dit : « Le hadith du Prophète () : "Seigneur, pardonne-moi si Tu veux. Seigneur, fais-moi miséricorde si Tu veux." est valable pour toute invocation. Il est donc interdit à quiconque de dire : "Seigneur, donne-moi ceci si Tu veux, fais-moi miséricorde si Tu veux, pardonne-moi si Tu veux, accorde-moi un bien si Tu veux." et toute demande d'une chose de ce monde et de l'au-delà, car le Prophète () a interdit cela et parce que c'est une parole qui n'a pas de sens, car Allah fait uniquement ce qu'Il veut et n'a pas d'associé. » (Al-Tamhîd)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui