Parler de sexe au téléphone avec le futur époux
Fatwa No: 72531

Question

Je suis mariée civilement et religieusement. Je vis en France et mon mari en Algérie. Notre mariage n'est pas encore consommé. Nous n'avons eu aucune relation sexuelle parce que j'attends sa venue en France où nous allons nous mariés cet été.
Nous ne cessons de parler de sexe au téléphone pour préparer notre nuit de noces. Etant son épouse légitime, cela nous est-il permis ? J’ajoute que nous sommes pratiquants tout les deux.

Réponse

Louange à Allah. Paix et Salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

 

Si votre contrat de mariage a été établi dans les règles : accord d’un responsable légal, Wali, pour la femme, accord mutuel des futurs époux et présence de deux témoins irrécusables ; votre mari et vous pouvez tenir ces propos à condition que personne d’autre n’entende votre communication. En effet, il n’est pas permis dans ce cas d’avoir de tels paroles comme le rappelle le hadith du Prophète, : « Le pire des hommes au jour du Jugement Dernier est celui qui après avoir eu des rapports intimes avec sa femme divulgue ce qui s’est passé entre eux », rapporté par Muslim.

L'imam Nawawi a dit : "Dans ce hadith, il y a l'interdiction de divulguer ce qui se passe entre les époux quant au plaisir sexuel, ce qui inclus les actes et  les paroles."

Si l'homme n'est qu'un prétendant avec qui vous n’avez pas encore engagé l’acte de mariage alors il ne vous est pas permis de tenir de tels propos voire même de converser avec lui sur tout autre sujet. Les fiancés restent étrangers l'un par rapport à l'autre jusqu'à l’établissement de l’acte de mariage. Sauf nécessité absolue, le prétendant n'est donc pas autorisé à rester seul avec la femme, à la regarder ou à lui parler, à plus forte raison, de sujets intimes, domaine strictement réservé aux époux.

 

 Et Allah sait mieux

 

Fatwas en relation