Nadhr ou vœu
Fatwa No: 77023

Question

J’ai dit un jour : « Si telle chose se réalise, alors je ferais cela » Je ne savais pas que je venais de faire est un Nadhr, vœu, et que c'est une faute que je ne puisse pas tenir ma promesse ! Y’a-t-il une Kaffara que je dois faire pour me racheter ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

Il est déconseillé de faire un Nadhr car dans Boukhari et Muslim il est mentionné qu’Ibn Omar, , a dit que le Prophète, , avait interdit la formulation des vœux, Nadhr, et il a dit : « Certes, le Nadhr ne change pas le destin ; uniquement on soutire grâce à lui de l’avare. »

Celui qui s’engage dans un Nadhr et promet d'obéir à Allah est tenu de respecter son engagement. Car le Prophète, , a dit : « Celui qui fait un vœu d'obéir à Allah, doit Lui obéir ; et celui qui fait un vœu de désobéir à Allah, ne doit pas Lui désobéir ! », rapporté par Boukhari.

Chère sœur, vous ne nous avez pas expliqué dans votre question la nature du Nadhr que vous avez faite pour que nous puissions donner un jugement.

Si sa réalisation mène à une désobéissance à Allah vous devez vous abstenir de le réaliser, mais vous devez vous racheter par une expiation identique à celle du serment. Le Prophète, , a dit : « Point de Nadhr dans une désobéissance et son expiation est identique à celle du serment. », rapporté par Abou Dawoud.

Nous rappelons que l’expiation du serment consiste à nourrir ou habiller dix pauvres ou libérer un esclave. Celui qui n’a pas les moyens de faire l’une ces trois choses devra jeûner trois jours.

Et Allah sait mieux.  

Fatwas en relation