Problèmes relatifs aux menstrues et aux relations intimes
Fatwa No: 77028

Question

Je suis musulman et je viens de me marier très récemment. Seulement, ma femme étant étudiante et à l’étranger, nous nous sommes entendus de ne pas avoir d’enfant avant la fin de ses études. Ainsi elle prend des contraceptifs. Le problème que nous avons rencontré est qu'entre deux plaquettes de pilules, elle a des saignements. Au début ces saignements ne nous ont pas empêchés d’avoir des rapports sexuels car elle m’avait dit que ce ne sont pas des menstruations et qu’elle n’avait pas mal. Mais par mesure de précaution on a préféré arrêter les rapports sexuels à chaque apparition de ces saignements. Ma question est la suivante : Est-ce-que l’on peut assimiler ce genre de saignement à des menstruations ? En ce cas, nous avions véritablement commis un grave péché (en ayant eu des rapports sexuels) et que peut être notre expiation le cas échéant.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Les problèmes relatifs aux menstrues et aux relations intimes sont innombrables. Ils se sont multipliés et diversifiés depuis l’apparition des traitements contraceptifs lequel ont entrainé des perturbations dans les cycles menstruels.

La règle générale est que tout saignement qui provient du vagin est considéré comme un sang de menstrues même si la femme prend des pilules contraceptives. Toutefois si l’écoulement du sang persiste, dépasse les 15 jours et qu'elle peut l’identifier de manière sûre qu’elle le fasse. Ce qu’elle a identifié comme étant un sang de mentrues est considéré comme tel (ce dernier peut être différencié du sang normal par sa couleur ou par son odeur).

Si elle n’est pas en mesure de reconnaître le sang des menstrues en l’identifiant des autres types de sang, elle doit revenir à son habitude avant de prendre les pilules.   

Quant à l’expiation relative au rapport sexuel avec la femme en période de  menstruations, elle fait l’objet de divergence entre les Oulémas.

Certains  pensent qu’elle est obligatoire, tandis que d’autres pensent qu’elle est seulement recommandée pour celui qui le fait intentionnellement tout en étant au courant de son interdiction.

Zakaria Al Ansari a dit : « Il est recommandé pour celui qui accomplit l’acte sexuel intentionnellement avec une femme indisposée suite à des menstruations ou à un accouchement et qui est au courant de l’interdiction d’une telle chose, de faire l’aumône d’un Mithkal d’or si la femme est au début de ses règles et par sa moitié si elle est à leur fin. Ceci est attesté par cette parole du Prophète, : « L’homme qui accomplit l’acte sexuel avec sa femme indisposée  doit faire l’aumône d’un dinar s’il (le sang de menstrues)  est rougeâtre et de la moitié d'un dinar s’il est jaunâtre. », rapporté par Abou Dawoud et Al Hakem qui l’a jugé authentique.

Et Allah sait mieux.   

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui