Zina et avortement
Fatwa No: 77324

Question

J’ai commis la fornication et je suis tombée enceinte suite à cela. Je prie Allah, Gloire à Lui, de me pardonner ce grand péché. J'ai voulu, entre autre, garder le bébé mais mon partenaire m'a forcé à avorter de peur d'être découvert par sa famille. Je voudrais savoir donc, en plus de mon repentir, ce que je dois faire comme expiation ? Dois-je jeûner ou bien donner une aumône ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

La fornication est l'un des péchés capitaux les plus graves. Allah, le Très-Haut, l'a interdit dans Son Livre : " Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin ! " (Sourate 17/Verset 32).

Donc vous devez vous repentir et éviter tout ce qui pourrait vous conduire à commettre le Zina une autre fois et vous devez mettre fin à cette relation que vous avez avec cet homme, il est interdit, en Islam d’avoir une relation avec un homme ou une femme qui lui est étranger.

Pour celle qui a avorté, elle doit payer le dixième du prix du sang de la mère du bébé. Ce prix doit être payé par son Osba, ses proches parents du coté paternel (sa tribu ou sa fraction). Ceci dans le cas où l'avortement s'est fait après l'insufflation de la vie dans l'embryon, si c'est avant cela, alors on n'impose pas de payer le prix du sang.

Cependant le plus sûr est de faire une expiation qui consiste à jeûner deux mois consécutifs, selon l'avis de la majorité des Oulémas. Il est à signaler que le fait d'adopter cet avis, nous évite le problème des divergences d'opinions entre les Oulémas.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui