Cette transaction rentre dans le domaine des opérations de change
Fatwa No: 7845

Question

Quelle est la disposition de la Chari’a au sujet de celui qui a emprunté une somme d’argent et qui l’a remboursée sous forme d’or à une date fixe, trois ans après, étant donné que c’était une condition du prêt, sachant que le prix de l’or n’est pas stable. Il se peut que la somme qu’il va rembourser soit supérieure ou inférieure à la somme qu’il a empruntée. Veuillez me conseiller qu’Allah vous récompense.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Bien que vous donniez à ceci le nom d’emprunt, cela est considéré comme un change, parce qu’il s’agit d’une vente d’argent contre de l’or ; et par la suite, il faut qu’il y ait un encaissement simultané de l’or par l’acheteur et de l’argent par le vendeur avant que les deux ne se séparent. L’Imam Ibn Al-Mondhir a dit : « Les jurisconsultes, à l’unanimité, ont dit que dans les opérations d’échange si la marchandise est livrée et que le prix n’est pas payé ou si le prix est payé et la marchandise n’est livrée au même moment,  l’échange est invalide ». Puisque ce qui est arrivé entre les deux contractants est un change invalide, l’emprunteur doit maintenant rendre au prêteur son dû sous la forme d’un bien de même nature et non en or.

 

 Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui