Le mariage entre cousins et cousines
Fatwa No: 82114

Question

J’ai appris que le mariage entre cousins et cousines paternels était préférable au mariage avec d’autres. Voulez-vous nous éclairer sur ce sujet ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Allah, le Très Haut, a incité l’homme à se marier avec des femmes vertueuses connues pour leur piété ; comme il a incité la femme à se marier avec un homme dont on est satisfait de sa religion et de ses valeurs morales.

 

L’on tire argument à ce sujet des hadiths du Messager d’Allah () :

 

·     « L'on demande une femme en mariage pour l'une des quatre qualités suivantes: sa richesse, sa noblesse, sa beauté et sa piété. Choisis celle qui est pieuse pour être gagnant » (Boukhari et Mouslim)

 

·     « Si un homme dont vous êtes satisfait de la religion et des valeurs morales demande la main de votre fille, acceptez-le, sinon vous aurez suscité fitna sur terre et grand désordre » (Al-Tirmîdhî)

 

Et ceci, que la femme ou l’homme pieux soient des proches parents ou pas.

 

En revanche, certains jurisconsultes ont préféré le mariage avec une femme qui ne fait pas partie des proches parents car sa descendance sera douée de plus d’intelligence. D’ailleurs, c’est pourquoi l’on dit : « Choisissez des conjoints en dehors de vos proches parents et n’affaiblissez pas votre descendance ».

 

Certains disent même : « Les épouses choisies en dehors de vos proches parents (auront une descendance) douée de plus d’intelligence, tandis que les cousines paternelles sont dotées de plus de patience. Egalement, on ne peut exclure, en cas de mariage, que des hostilités se manifestent et mènent au divorce, et si le mariage a été conclu entre des proches parents il finira ainsi par une rupture des liens de parenté que nous sommes ordonnés de maintenir ».

 

D’autre part, la science moderne a prouvé qu’en cas de mariage entre des proches parents, les maladies génétiques se multiplient chez la descendance issue de ce mariage car celui-ci entraîne la réunion de gènes existant chez ces proches parents et provoquant ces maladies, tandis que l’éventualité d’être atteint de ces maladies diminue si le mariage a lieu entre des gens qui ne sont pas des proches parents.

 

C’est là peut être une des raisons pour lesquelles Allah, le Très Haut, a prohibé le mariage avec les sœurs, les nièces, les tantes maternelles et paternelles, les mères et les grand-mères. C’est que plus la parenté est proche, plus l’éventualité d’être atteint de ces maladies est probable.

 

A ce sujet, Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :

 

« Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créé alors que c'est Lui le Compatissant, le Parfaitement Connaisseur » (Coran 67/14)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui