La Sibha et les autres moyens utilisés dans l’évocation d’Allah, exalté soit-Il, constituent-ils une innovation religieuse ?
Fatwa No: 82285

Question

La Sibha et les autres moyens utilisés dans l’évocation d’Allah, exalté soit-Il, constituent-ils une innovation religieuse ? J’ai entendu cela, mais je constate qu’ils sont largement en usage.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Nul grief d’utiliser la Misbaha, car on a rapporté que la mère des croyants Djuwayriya, , évoquait Allah, exalté soit-Il, en comptant avec des noyaux de dattes (Ahmed et Abû Dâwûd). Il est donc licite et louable d’évoquer Allah, exalté soit-Il, en comptant avec des noyaux de dattes ou de petits cailloux. Dans ses fatwas, le cheikh de l’Islam Ibn Taymiyya, a indiqué que certains oulémas ont désapprouvé le fait de compter le nombre des formules d’évocation à l’aide des grains d’un collier (la Misbaha connue), etc., alors que d’autres ne l’ont pas désapprouvé. Quoi qu’il en soit, si l’intention nourrie en procédant à cet acte est bonne, l’acte le sera corrélativement et ne sera pas blâmable. Quant à l’usage de la Misbaha sans besoin ou pour la montrer aux gens, ou pour une autre raison que de compter les formules d’évocation, il est à craindre que cela ne relève de l’ostentation, et que ce soit donc répréhensible. Il faut aussi se méfier du fait que l’usage de la Misbaha peut éloigner de l’évocation et de la glorification d’Allah, exalté soit-Il, et se transformer en un rituel et une habitude, de sorte que la Misbaha perde son effet souhaité, comme c’est, hélas, le cas de certains musulmans, il faut donc y prendre garde.

 

Quant aux habitudes dans certains pays, comme l’Inde et les pays voisins, où les gens recourent aux grains pour compter les formules de l’évocation d’Allah, exalté soit-Il, en les sanctifiant, et en se réunissant régulièrement pour cela, notamment après les deux prières d’al-'Asr et d’al-Fadjr, tout en critiquant ceux qui n’assistent pas à ces réunions, cela n’a aucun fondement dans la sunna et sont plutôt des innovations religieuses.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation