L’islam et la conservation de l’environnement
Fatwa No: 84117

Question

Quel est le rôle de l’islam dans la conservation de l’environnement ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

L’islam, sans aucun doute, prend soin de l’environnement, en interdisant toute forme de préjudice à son encontre et en ordonnant aux gens de le protéger. Parmi les décrets divins qui visent à préserver l’environnement figurent :

1) Le décret contre le gaspillage des ressources sur la Terre.

Allah dit (selon la traduction du sens du verset) : « Ne semez pas la corruption sur la Terre après qu’elle a été réformée […] » (Coran 5/54)

2) L’interdiction de faire du mal sur la Terre, de détruire les récoltes et la progéniture, et de dissuader ceux qui commettent de tels actes.

Allah dit (selon la traduction du sens du verset) :

« Dès qu’il tourne le dos, il parcourt la Terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Allah n’aime pas le désordre ! » (Coran 2/205)

Dans la même veine, Ibn ‘Abbâs, , a rapporté que le Prophète, , a dit :

« Ni préjudice contre soi ni action nuisible à autrui. »  (Ahmad et ‘Abdulrazzâq)

En termes simples, l’islam interdit de faire du mal à autrui et interdit de se venger d’un préjudice subi (au-delà de ce qui est permis).

En revanche, dans l’islam, les mesures suivantes devraient être prises pour protéger et préserver l’environnement :

1) Planter des arbres, des arbustes, des bosquets et autres, en vue de la récompense de l’Au-delà. Anas, , a rapporté que le Prophète, , a dit :

« Toutes les fois qu’un musulman plante un arbre ou sème un champ et qu’un être humain, une bête ou une autre créature viennent en manger, il lui sera compté comme aumône tout fruit qu’on en mange. » (Mouslim)

2) Les imams Al-Boukhâri et Mouslim, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont rapporté d’Abu Hourayrah que le Prophète, , a dit :

« Il y a une récompense pour le service rendu à chaque créature vivante. »

De manière générale, dans l’islam, tous les aspects de l’environnement sont pris en considération. L’agriculture est considérée avec sérieux. Par exemple, le Prophète, , a ordonné à chacun de ne pas [renoncer à] planter [des graines], même lorsque l’Heure du Jugement dernier est venue :

« Si l’Heure dernière est sur le point d’arriver, alors que l’un de vous détient dans sa main un rejeton de palmier il devrait le planter, s’il peut le faire avant sa venue. » (Ahmad)

De plus, il a été ordonné aux musulmans de travailler les terres non cultivées pour assurer leur production. Une bonne récompense leur est préparée dans l’Au-delà [s’ils le font]. Imaam Ahmad, qu’Allah lui fasse miséricorde, a rapporté dans Al-Musnad de Jâbir, , que le Prophète, , a dit :

« Quiconque cultivera une terre en friche sera récompensé. Quoi que ce soit [de son produit] qui est mangé [par un être vivant] sera compté comme une charité de sa part. » [Al-Albâni : bon]

En outre, l’islam exhorte ses fidèles à maintenir les rues propres et à l’abri de tout ce qui pourrait causer un préjudice [à ceux qui les empruntent]. Un tel travail est considéré comme faisant partie de la foi. Abu Hurayrah a rapporté que le Prophète, , a dit :

« L’Imân (la foi) comprend plus de soixante-dix branches. La meilleure d’entre elles (consiste à) dire « lâ ilâha illallâh – Personne n’est digne d’adoration à part Allah » et la plus basse consiste à écarter de la rue tout ce qui peut nuire aux gens. Et la pudeur est une branche importante de l’Imân. »  (Al-Boukhari et Mouslim)

Un autre Hadith est cité par Ma'qil ibn Yasâr, , qui a dit :

« J’ai entendu le Messager d’Allah, , dire :  ‘Pour quiconque enlèvera quelque chose de préjudiciable du chemin des musulmans, une bonne action sera écrite. Or, toute personne dont une bonne action sera acceptée (par Allah) entrera au Paradis.’ » (Al-Tabarâni et Al-Boukhari)

En outre, Al-Tirmithi a rapporté d’Abu Hurayrah, , que le Prophète, , a dit :

« Alors qu'il marchait sur une route, un homme trouva une branche épineuse qu'il écarta ; Allah l'en a récompensé et lui a pardonné tous ses péchés. »

En ce qui concerne les animaux, il a été ordonné aux êtres humains, de protéger l’ensemble des animaux, qu’il soit permis de les manger ou non. De plus, [l’islam] affirme que ceux qui font du mal aux animaux seront punis. Dans un Hadith authentique, il est dit :

" Une femme est entrée en Enfer pour avoir enfermé une chatte jusqu'à la mort sans lui avoir donné ni à manger ni à boire, et sans la laisser se nourrir des petites bêtes qui se trouvent sur terre. » (Al-Boukhari)

Les Imams Al-Boukhari et Mouslim, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont rapporté par Ibn 'Umar, , que le Prophète, , a dit :

« Puisse Allah maudire une personne qui fait d’un animal vivant une cible de tir (par exemple pour le plaisir et le sport). »

En outre, en islam, les rues, les routes et les parcs doivent rester sûrs et propres, et ceux qui les ruinent seront punis sévèrement. Abu Hurayrah a rapporté que le Prophète, , a dit :

« ‘Prenez garde à deux pratiques maudites.’ Les compagnons ont dit : 'Quelles sont les deux pratiques maudites ?' Le Prophète, , a répondu : ‘Une personne qui répond à l’appel de la nature sur une voie publique ou dans un endroit ombragé (où les gens se reposent)’. » (Mouslim)

De plus, en islam, tous les êtres humains ont ordre de préserver l’eau. Abu Hurayrah a rapporté que le Prophète, , a dit :

« Évitez d’uriner dans de l’eau stagnante (dans un réservoir ou un étang, c’est-à-dire, une eau qui ne coule pas), puis de vous baigner dans celle-ci. »

Il est inutile de dire qu’en islam, exposer les mers aux effets néfastes des radiations nucléaires, détruire des denrées alimentaires, par peur des bas prix, abattre des arbres et tuer des animaux pour le plaisir ou les safaris, gaspiller des ressources environnementales et commettre des actes hostiles envers les autres sont tous des actes condamnables.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation