La Zakât sur les biens de commerce
Fatwa No: 87712

Question

J'ai commencé un commerce avec un capital de 1 000 000 de roupies et je fais un bénéfice mensuel compris entre 7000 et 10 000 roupies. J’ai lancé ce commerce il y a deux mois seulement. Est-il préférable que j’attende un an pour payer la Zakât sur le capital et les bénéfices ou bien je la paye tous les mois dès aujourd'hui, car il est probable en raison des dépenses, que je ne sois pas en mesure de mettre de l'argent de côté. C'est pourquoi je préférerais payer la Zakât sur une base mensuelle.
Ma tante paternelle est malade (problèmes cardiaques) et elle n’a pas d'argent pour acheter les médicaments dont elle a besoin. Sa santé se dégrade. Est-ce que je peux lui donner ma Zakât ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Sachez que plusieurs conditions doivent être remplies pour que la Zakât sur les marchandises soit obligatoire. Parmi celles-ci :

 

1) Atteindre le Nisâb : la valeur des marchandises doit atteindre le nisâb seule ou ajoutée à d'autres sommes d'argent et biens de commerce que l'on possède. Le Nisâb est le seuil minimum à partir duquel la Zakât devient obligatoire. Il équivaut à 85 grammes d'or pur.

 

2) L’écoulement du Hawl soit une année lunaire entière à compter de la date où l’on a pris possession de la marchandise.

 

Quant à la manière de calculer la Zakât sur les biens de commerce, elle est comme suit : à la fin de l'année, on calcule la valeur des marchandises sur le marché (et non pas leur valeur d’origine) puis on y ajoute les bénéfices réalisés et le montant des créances dont on a la certitude qu'elles seront remboursées. Le montant de la Zakât est de 2,5% de la somme totale obtenue.

 

Si le commerçant veut payer la Zakât avant l'écoulement du Hawl et après avoir atteint le Nisâb, cela lui est permis selon la majorité des savants et la Zakât devient alors obligatoire pour lui chaque année à la même date.

 

Al-Tirmidhî, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit : « De nombreux savants ont dit que si une personne paye en avance de sa Zakât, celle-ci est valide »

 

Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Selon la majorité des savants, il est permis de payer la Zakât avant le Hawl si les conditions requises sont remplies »

 

Rien n'empêche donc d’échelonner le montant de la Zakât avant l’écoulement du Hawl. Mais une fois le Hawl atteint, il faut faire le point sur ce qui a été payé. Si la somme payée est plus importante que le montant de la Zakat, le surplus est considéré comme une aumône et s'il est moins important, la différence doit alors être payée.

 

Enfin, vous pouvez donner votre Zakât à vos proches qui sont pauvres s’ils ne sont pas à votre charge. Il est même préférable de la leur donner, car le Prophète () a dit :

 

« L’aumône faite au pauvre est une simple aumône et l’aumône faite à un proche compte double : elle est à la fois une aumône et un moyen de maintenir les liens de parenté. » (Ahmad, al-Tirmidhî : hasan)

 

Ainsi, cette tante paternelle qui est malade et pauvre et qui ne possède pas de quoi acheter les médicaments dont elle a besoin mérite plus que quiconque que vous lui donniez la Zakât et lui veniez en aide.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui