Comment une femme non-musulmane peut-elle demander le divorce à son mari musulman ?
Fatwa No: 87812

Question

Quel est le moyen de divorcer pour une femme non musulmane mariée à un Musulman ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il n’est pas permis au musulman d’épouser une femme non croyante à moins qu’elle ne soit une des femmes des gens du Livre c’est-à-dire juive ou chrétienne et qu’elle soit vertueuse, conformément à ces paroles d’Allah, glorifié soit-Il :
« Aujourd’hui, vous sont permises les nourritures bonnes et pures. Est également licite pour vous la nourriture des gens du Livre. Et la vôtre est tout aussi licite pour eux. Et il vous est permis encore (de prendre pour épouses) les vertueuses parmi les croyantes, et les vertueuses parmi les gens qui ont reçu le Livre avant vous, à condition que vous leur remettiez leur dot et que vous viviez avec elles en vertu d’un contrat de mariage régulier, non pas en dépravés, ni en concubins.» (Coran 5/5)

Partant, si cette femme est juive ou chrétienne, son mariage est valide et les Lois du mariage s’appliquent à elle, ce qui signifie que si elle n’aime plus son mari et qu’elle ne peut plus vivre avec lui, elle a le droit de demander le divorce. S’il accepte, le problème est résolu, sinon elle peut lui offrir une somme d’argent contre son divorce. S’il refuse encore et qu’elle subit du tort en vivant avec lui, elle peut se plaindre à un tribunal islamique pour supprimer ce tort, même s’il faut pour cela imposer à son mari le divorce. Mais si la femme est athée ou incroyante d’une façon ou d’une autre, son mariage avec un musulman est invalide et elle n’a pas besoin de divorce officiel pour le quitter.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation