La nationalité n’a jamais été un critère pour choisir une épouse
Fatwa No: 88093

Question

Un ami désire se marier à une fille mais sa mère refuse cela catégoriquement et refuse qu’il y ait jamais une relation entre eux. La seule excuse qu’elle donne est que cette fille n’est pas saoudienne comme son fils. Elle dit que cela est contraire à leurs traditions tribales et que son fils doit épouser sa cousine paternelle. Ce garçon ne veut pas être désobéissant envers sa mère et perdre son agrément. Il n’a donc pas essayé de la convaincre ou de discuter avec elle plus qu’il n’en faut.
Je sais que la désobéissance envers les parents est interdite mais Allah a créé les humains en peuples et tribus pour qu’ils fassent connaissance entre eux. Sur quelles bases donc sa mère a-t-elle précisé celle qu’il doit épouser surtout que la fille qu’elle a proposée ne se conforme pas à la religion ; elle est seulement sa cousine. Cela n’est-il pas également illicite ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Selon la Législation musulmane, la nationalité n’a jamais été un critère pour choisir une épouse. La piété, la richesse, la noblesse et la beauté sont plus dignes d’être considérées. Mouslim et Boukhari ont rapporté que le Messager d’Allah () dit :
« L'on demande une femme en mariage pour l'une des quatre qualités suivantes: sa richesse, sa noblesse, sa beauté et sa piété. Choisis celle qui est pieuse pour être gagnant.» [(Boukhari, Mouslim)]

Partant, si la jeune fille que ce jeune homme veut épouser est croyante et vertueuse, qu’il essaye de convaincre sa mère, sinon, il vaut mieux qu’il la laisse par obéissance envers sa mère. Quiconque abandonne une chose pour l’amour d’Allah, Allah lui donnera quelque chose de meilleur en compensation.

Quant à le marier à une jeune fille qu’il ne désire pas, sa mère n’en a pas le droit et il n’est pas obligé de lui obéir sur ce point.

Ibn Taymiyya, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Aucun des deux parents n’a le droit de marier leur fils à une personne qu’il ne désire pas. » De plus, le droit de ce fils de refuser se confirme si la jeune fille ne se conforme pas à la religion.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui