Dans un conflit la personne plus jeune est-elle toujours en tort ?
Fatwa No: 88118

Question

Pourquoi en cas de différend, la personne plus jeune est toujours celle qui est en tort, doit s'excuser et doit faire preuve d'humilité alors que la personne plus âgée s'enorgueillit même lorsqu'elle est en tort, rabaisse la personne plus jeune qu'elle et refuse la plupart du temps de lui livrer passage ? Cela est-il correct ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Parmi les bons comportements auxquels l'Islam exhorte figure le fait de faire preuve de respect et de révérence envers les personnes plus âgées et le fait de faire preuve de bonté et de compassion envers les personnes plus jeunes.

 

Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Ne fait pas partie des nôtres celui qui ne se montre pas clément envers les plus jeunes d'entre nous et ne fait pas preuve de respect envers nos aînés. » (al-Tirmidhî)

 

Par ailleurs l’une des règles fondamentales de notre religion est l'interdiction de toute injustice. Djâbir ibn Abdillah, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit : « Craignez d'être injustes car l'injustice se traduira en ténèbres le jour de la Résurrection. » (Mouslim)

 

Toute injustice est interdite, et cela, qu'elle émane d'une personne âgée ou jeune. Le fait qu'une personne soit âgée ne l’autorise pas à être injuste de même que le fait qu’une autre soit jeune ne signifie pas qu’on ait le droit de l’opprimer, et on ne peut en rien attribuer à l'Islam une telle manière de penser.

 

En effet, l'Islam exhorte à l'affection et l'amour mutuel entre tous les musulmans en général et entre les proches parents en particulier. Ainsi, lorsqu'un malentendu survient entre deux musulmans, ces derniers doivent craindre Allah et suivre les injonctions de l'Islam afin de résoudre leur problème sans jamais se détester ni se tourner le dos.

 

Abû Ayyûb al-Ansârî, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Il est interdit à un musulman de cesser de parler à un autre musulman pendant plus de trois jours, et que lorsqu’ils se rencontrent chacun d’eux se détourne de l’autre. Le meilleur est celui qui est le premier à saluer l'autre. » (Boukhari, Mouslim)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui