Y a-t-il des invocations ou évocations spécifiques à dire lors de la grossesse ?
Fatwa No: 88300

Question

Ma question concerne la période de grossesse. Je voudrais savoir s’il y a des invocations ou évocations précises que la femme enceinte peut répéter pendant cette période ? Existe-t-il des choses qu’elle doit observer et d’autres qu’elle doit éviter pendant cette période ? J’attends votre réponse, qu’Allah vous accorde la meilleure récompense.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Nous ne connaissons pas d’invocations ou d’évocations précises que la femme doit répéter pendant la période de grossesse, mais elle peut demander à Allah, exalté soit-Il, les bienfaits d’ici-bas ou de l’au-delà qu’elle désire. Par exemple, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux » (Coran 25/74).

 

D’après Anas, , le Prophète () disait :

 

« Seigneur, rien n’est facile sauf ce que Tu auras rendu facile, et c’est Toi Qui aplanit les difficultés lorsque Tu veux » (Ibn Hibbâne).

 

Et d’après Abû Bakra, , le Prophète () a dit :

 

« L’invocation de l’affligé est: Allâhumma Rahmataka Ardjû, falâ Takilni Ilâ Nafsî Tarfata 'Aïnin wa Aslihlî Cha’nî Kullah. Lâ Ilâha Illâ Ant (Seigneur, c’est Ta miséricorde que j’espère. Ne m’abandonne donc pas à moi-même, ne serait-ce qu’un seul instant, et réforme-moi totalement. Nul n’est digne d’être adoré en dehors de Toi) » (Abû Dâwûd).

 

Les dispositions relatives à la femme enceinte sont les mêmes que pour la femme qui ne l’est pas. Elle est enjointe des mêmes prescriptions et proscriptions, c’est-à-dire qu’elle doit observer la prière, jeûner si cela ne porte pas préjudice à sa santé ni à celle de son bébé, entre autres dispositions. Reste que les oulémas ont divergé à propos du sang qui pourrait s’écouler d’elle et la question de savoir s’il  s’agit de  menstrues ou pas. À notre avis, il ne s’agit pas de menstrues et, par conséquent, cela n’empêche ni la prière, ni le jeûne, ni le reste. Cependant, si ce sang coule un ou deux jours avant l’accouchement et continue avec ce dernier, il est considéré comme des lochies et empêche prière et jeûne.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui