Devient-on mécréant en disant qu’Allah, exalté soit-Il, se trouve en tout lieu ?
Fatwa No: 88421

Question

Les savants salafis disent qu’Allah, exalté soit-Il, se trouve au-dessus des sept cieux et qu’Il n’est point incarné par Ses créatures. Cependant il est dit dans le Coran qu’Allah, exalté soit-Il, a parlé à Mûsa (Moïse, Alaihi Assalam) près de la montagne d’al-Thor de derrière l’arbre. Cela signifie-t-il qu’Allah, exalté soit-Il, peut se manifester dans la nature ? Devient-on mécréant en disant qu’Allah, exalté soit-Il, se trouve en tout lieu ? Je vous prie de m’éclairer.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Le musulman doit croire qu'Allah, exalté soit-Il, se tient au dessus de Son Trône au-dessus des cieux, qu’Il est différent de Ses créatures et ne se manifeste jamais à travers elles, Glorifié et Sanctifié soit-Il. Le Livre et la Sunna, les Compagnons, , les Tabiîs et ceux qui les ont suivis l’ont montré.

Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

·        « Glorifie le Nom de ton Seigneur, le Très-Haut » (Coran 87/1)

·        « car tous redoutent leur Seigneur qui est au-dessus d'eux » (Coran 16/50)

Il dit sept fois dans le Coran (sens des versets) :

·        « et qui, ensuite, S'est occupé du firmament » (Coran 2/29)

·        « C'est vers Lui que monte toute bonne parole » (Coran 35/10)

·        « mais c'est Allah qui l'a élevé vers Lui » (Coran 4/158)

·        « êtes-vous sûrs que Celui qui est au Ciel ne vous fera pas engloutir par la Terre, lorsque celle-ci se mettra à trembler sous vos pieds? » (Coran 67/16)

Nous avons dans le Sahîh de Mouslim le hadith de Mu‘âwiya ibn al-Hakam al-Salmy, , qui a battu son esclave et demandé ensuite au Prophète () : « Ô Messager d’Allah, je la libère ? » --- « Amène-la. », dit le Messager d’Allah. Je l’ai amenée et il lui dit : « Où est Allah ? » --- « Au ciel. » répondit-elle.

Egalement dans le Sahîh de Mouslim on trouve ce hadith d’après Abou Houraïra, , où le Messager d’Allah () dit :

« Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main ! Il n’est pas de femme qui se refuse à son mari qui l’invite au lit sans que Celui qui est au ciel ne soit courroucé contre elle jusqu’à ce que son mari soit satisfait d’elle.»

Le ciel ici signifie les hauteurs et Allah, exalté soit-Il, est au-dessus des cieux parce qu’Il n’est pas confiné à l’intérieur de sa création. Il est dit dans le Sahih de Boukhari que Zeinab bint Djahch, qu’Allah soit satisfait d’elle, se vantait devant ses coépouses en disant : « Vos parents vous ont marié ! Quant à moi, Allah, exalté soit-Il, m’a mariée du haut des sept cieux. »

Al-Awza‘y, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Nous et un grand nombre de Tabiîs  disons : Allah, exalté soit-Il, est au-dessus de Son trône et nous croyons à Ses attributs rapportés par la Sunna. » L’imam Hâfidh Abû Na‘îm, qu’Allah lui fasse miséricorde, auteur de al-Hiliya, dit dans son livre intitulé Mahaggat al-Wâthiqîn : « Ils sont unanimes à dire qu’Allah, exalté soit-Il, est au-dessus de Ses cieux, au-dessus de Son trône, et n’est pas confiné à l’intérieur de ceux-ci, comme pensent les Jahmis qui disent qu’Allah, exalté soit-Il, est partout. »

Les gens de la Sunna n’ont jamais dit qu’Allah, exalté soit-Il, était partout. Ceux qui ont dit cela sont les Jahmis et les Mutazilas.

Celui qui dit qu’Allah, exalté soit-Il, est partout, nie Sa hauteur au-dessus de Son trône. Dire qu’Allah, exalté soit-Il, est incarné dans Ses créatures est une forme de mécréance.

L’imam Ibn Khuzayma, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit : « Celui qui ne dit pas qu’Allah, exalté soit-Il, est au-dessus de Ses cieux et de Son trône, et qu’Il se distingue de Ses créatures doit se repentir. Sinon il doit être exécuté et jeté aux ordures pour qu’il ne devienne pas nuisible aux gens de la Sunna ni aux Dhimmis.  »

Remarquons qu’une simple parole ne suffit pas pour dire qu’une personne est mécréante et qu’il doit y avoir des preuves de cette mécréance.

Celui qui dit qu’Allah, exalté soit-Il, est partout dans le sens que Son savoir englobe toute chose, dit vrai et c’est le sens de ces paroles d’Allah, exalté soit-Il (sens du verset) : « Où que vous soyez, Il est toujours avec vous » (Coran 57/4) Il faut également dire qu’Allah, exalté soit-Il, n’est pas incarné par Ses créatures, glorifié soit-Il. Il transcende tout cela.

Quant au fait qu’Allah, exalté soit-Il, ait parlé à Mûsû (Moïse, ‘) près de la montagne d’al-Thur, près de l’arbre comme Il le dit (sens du verset) : « Son Seigneur l’appela dans la vallée sacrée de Touwâ en lui disant : « Va trouver Pharaon, car il a transgressé !» (Coran 79/16 et 17) et encore (sens du verset) :

« Et lorsqu'il s'y rendit, une voix l'interpella, du côté droit de la vallée, dans le site béni, et du sein de l'arbre : « Ô Moïse ! Je suis en vérité Dieu, le Maître de l'Univers. » (Coran 28/30) cela ne signifie pas qu’Allah, exalté soit-Il, est incarné par Ses créatures ou qu’Il soit partout, glorifié soit-Il.

Cheikh al-Islam Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit : « Le fait que le Messager ait dit à propos de son Seigneur qu’Il descend au ciel terrestre chaque nuit, S’approche des pèlerins le soir de ‘Arafat, a parlé à Mûsâ (Moïse, ‘) dans la vallée orientale près de l’arbre, et qu’Il S’est installé au dessus du ciel alors que celui-ci n’était que fumée et qu'Il lui dit avec la terre ‘Soumettez-vous de gré ou de force’ et qu’ils répondirent ‘Nous voici entièrement soumis’, tout cela ne s’est pas déroulé de la manière dont se déroule les choses devant nous. Ce n’est pas comme une personne qui délaisse un endroit et va un autre. L’âme de l’être humain qui monte et qui descend durant son sommeil ne nécessite pas pareille chose, qu’en est-il donc du Seigneur de l’univers. »

Et Allah sait mieux.  

Fatwas en relation