La vente de devises pour être licite doit se faire de main en main
Fatwa No: 89188

Question

Je suis originaire du Sous-continent indien. Je vis au Moyen-Orient et j’aimerais me lancer dans une activité commerciale de la manière suivante. Je transfère l’argent pour les personnes qui veulent en envoyer à leurs familles. J’envoie par exemple l’équivalent de 490 Dinars en Roupies et la personne me donne à la place 500 Dinars. J’aurais ainsi un bénéfice de 10 Dinars. Ce commerce est-t-il licite ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

En vérité, ce commerce est une vente de devises. La transaction ne peut être licite que si elle a lieu de main à main. Celui qui vous prend de l’argent doit vous rendre l’équivalent à l’instant même et sans le moindre retard. Etant donné que les devises ont des valeurs différentes, il n’y a aucun mal à les échanger mais cela doit s’effectuer de main en main. Un hadith rapporté dans le Sahih de Mouslim d’après ‘Ubâda ibn al-Sâmit () confirme que le Prophète () dit :

« Ne vendez l'or contre de l'or, l'argent contre de l'argent, le blé contre du blé, l'orge contre de l'orge, les dattes contre des dattes, le sel contre du sel, que si les quantités  échangées sont égales, les poids sont équivalents et si l'échange se fait en main propre. Si ces articles sont de catégories différentes, alors vendez à votre guise à condition que l’échange se fasse en main propre. »

Ce que vous faites n’est donc pas licite, c’est de la Nasî’a (usure avec délai). Pour l’éviter, vous devez avoir dans votre pays un agent qui reçoit les demandes par téléphone et à l’instant même où vous recevez l'argent à échager vous lui donner l’ordre de change. C’est-à-dire au moment où vous recevez l’argent là où vous êtes, votre agent remet le montant convenu au préalable à la personne désignée dans le pays où il se trouve.

Et Allah sait mieux. 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui