Il est interdit au musulman de s'incliner devant un autre qu'Allah
Fatwa No: 87432

Question

Quel est le verdict relatif au dirigeant musulman qui fait s'incliner devant lui certains de ses sujets en signe de loyauté ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il est interdit à un dirigeant d'ordonner à ses sujets de s'incliner devant lui. Un hadith mentionne que Mu'âwiya se rendit auprès d'Ibn al-Zubayr et d'Ibn 'Âmir et que ce dernier se leva alors qu'ibn al-Zubayr resta assis. Mu'âwiya dit alors à ibn 'Âmir : « Assieds-toi donc, car j'ai entendu le Messager d'Allah () dire : "Que celui qui aime qu'on se lève pour lui prépare sa place en Enfer." » (Ahmad, Abû Dâwûd).

 

Si cela est vrai pour celui qui aime qu'on se lève pour lui sans toutefois l'ordonner, alors que penser de celui qui ordonne qu'on s'incline devant lui. Nos savants ont parlé au chapitre de l’apostasie du fait de s'incliner devant un autre qu'Allah et de la question de savoir si c’est de la mécréance ou pas, ainsi que de la raison de la différence entre l'inclinaison et la prosternation, et ils déclarèrent que celui qui se prosterne devant autrui devient mécréant.

Les savants différencièrent ainsi l'inclinaison de la prosternation en déclarant que la prosternation est un mouvement qui n'est fait que pour Allah contrairement à l'inclinaison.

 

L’érudit al-Bujayrimî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit en commentaire du livre intitulé Charh al-Khatîb : « [...] il en va de même pour la prosternation devant toute chose créée comme une statue sauf en cas de contrainte comme lorsqu'une personne se trouve dans leur pays, qu’ils lui ordonnent de le faire et qu’elle craint pour sa vie si elle ne le fait pas. Toutefois, l'inclinaison ne suit pas le même verdict que la prosternation et n'entraîne pas la mécréance de son auteur tant que celui-ci ne le fait pas avec une intention polythéiste et ne vise pas à glorifier la chose ou la personne devant laquelle elle s'incline de la même manière qu'elle glorifie Allah, car il s'agit alors là de mécréance. Certes, tout cela est vrai dans l'absolu car si une personne s'incline pour une créature avec l'intention de la glorifier tout comme elle glorifie Allah, il n'y a alors aucune différence entre ces deux actes du point de vue de la mécréance. »

 

En résumé, s'incliner pour une créature comme certains le font lorsqu'ils rencontrent des personnes importantes est interdit dans l'absolu ou lorsque l'intention est de glorifier ces personnes même si cette glorification n'est pas comparable à celle d'Allah, mais si cette glorification est comparable à celle d'Allah, ce geste devient alors un acte de mécréance.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation