Pourquoi Abû Hurayra a rapporté plus de Hadiths que les autres compagnons ?
Fatwa No: 89722

Question

Je pense à la multitude des hadiths de Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui et je vois qu’il en a rapporté plus que les califes bien-guidés, qui ont vécu beaucoup plus longtemps que lui avec le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), n’en ont rapporté ensemble.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Abû Hurayra a lui-même répondu à cette question en ces termes : «  Vous dites que Abû Hurayra rapporte beaucoup de hadiths et vous demandez comment les Muhadjirs (les Emigrés) et les Ansârs n’en rapportent pas autant que lui. Mes frères Muhadjirs (les Emigrés) étaient occupés par le commerce dans les marchés alors que je tenais compagnie au Messager d’Allah nuit et jour. Je voyais donc ce à quoi ils n’assistaient pas et mémorisais ce qu’ils oubliaient. Mes frères Ansârs de même s’occupaient de leurs biens alors que j’étais l’un des pauvres de la Suffa, mémorisant ce qu’ils oubliaient. Le Messager d’Allah a dit une fois : 
Quiconque parmi vous étalera son vêtement pour y récolter mes paroles puis le repliera contre sa poitrine n’oubliera plus jamais rien de ce qu’il aura entendu."

J’étalai alors le vêtement que je portai sur moi jusqu’à ce qu’il termine son discours puis je le rassemblai contre ma poitrine et dès lors je n'ai plus jamais rien oublié de ses paroles. » (Sahîh Boukhari).

Il apparaît donc que la multitude des hadiths rapportés par Abû Hurayra par rapport aux autres Compagnons vient de ce que, en plus de sa bonne mémoire et de son souci d’apprendre, il accompagnait toujours le Messager d’Allah alors que les frères Muhadjirs (les Emigrés) et les Ansârs étaient occupés à gagner leur vie. Il a même une fois questionné le Messager d’Allah () au sujet de l’intercession et il lui répondit : « Je savais  que personne ne m’interrogera sur ce sujet avant toi; car je sais l'intérêt que tu portes à l’apprentissage de la science (…) » [(Boukhari, Ahmad et d’autres)]

Sans aucun doute beaucoup de Compagnons avaient embrassé l’Islam des années avant Abû Hurayra. Mais Abû Hurayra se convertit durant les quatre dernières années de la vie du Prophète () et c’est durant cette période que les prescriptions de la Charia furent énoncées. D’autre part, sa longue fréquentation du Prophète durant cette période lui permit de mémoriser plus de hadiths que quiconque. Ceux qui réfléchissent à cela comprendront que cette conversion et cette fréquentation étaient des bienfaits d’Allah à cette nation pour lui permettre de conserver  la Sunna de Son prophète.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation