Son père travaille dans une compagnie d’assurance depuis plus de 20 ans
Fatwa No: 89949

Question

Mon père est cadre dans une compagnie d’assurance. Je lui ai demandé de quitter à ce travail car celui-ci est interdit en Islam. Je voudrais savoir plusieurs choses:
Est-ce que les salaires qu’il a perçus depuis 20 ou 25 ans sont licites ?
Comment peut-il se débarrasser de ces gains ? Nous ne vivons pas dans un pays musulman. J’aimerais que vous invoquiez Allah, exalté soit-Il, pour moi car je veux sortir mon père de cette entreprise.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Les fatwas émises par les académies de jurisprudence et celles émises par la majorité des oulémas contemporains interdisent les assurances commerciales car celles-ci sont basées sur l’usure et l’appropriation illégale de l’argent des gens. Par conséquent, il est interdit de travailler dans ce genre de compagnies et l’argent perçu de ce travail est illicite, peu importe que la personne l’ait gagné en un an ou en vingt-cinq ans. Cependant, nous espérons qu’il n’y ait pas d’inconvénient à utiliser cet argent pour celui qui ignorait cette interdiction et qui s'est repenti à Allah, exalté soit-Il, après en avoir pris connaissance. Allah, exalté soit-Il, dit à propos de l’argent acquis au moyen de l’usure (sens du verset) :

« […] Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son sort dépend d'Allah. Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement. » (Coran :2/275)

Tel est l’avis de cheikh al-Islam Ibn Taymiyya (qu’Allah lui fasse miséricorde).

Le mieux cependant est de se débarrasser de cet argent en le consacrant à des œuvres caritatives.

En revanche, si votre père a perçu cet argent en contrepartie de son travail dans cette compagnie alors qu’il était au courant de l’interdiction, il doit alors en premier se repentir, puis se débarrasser de l’argent qui lui reste en le donnant à des œuvres caritatives, aux pauvres et aux indigents. Il ne doit pas le dépenser pour lui-même ni pour ceux qui sont à sa charge sauf s’il est pauvre car dans ce cas il lui est permis de prendre cet argent dans la limite de ses besoins essentiels, lui et ceux qui sont à sa charge.

Si la compagnie dans laquelle travaille votre père n’est pas une compagnie d’assurance commerciale mais une compagnie d’assurance coopérative islamique alors il n’y a pas d’inconvénient à y travailler si celle-ci est régie pas les règles de la Charia.

Nous vous conseillons de faire preuve de douceur en conseillant votre père si son travail est illicite, de lui prodiguer des conseils sincères avec gentillesse et de demander l’aide de gens pieux qui connaissent votre père.

Nous demandons à Allah, exalté soit-Il, par Ses plus beaux Noms et Ses attributs les plus élevésd e vous accorder ainsi qu’à votre père la possibilité d’accomplir ce qu’Il aime et agrée.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation