On ne peut pas qualifier de bon musulman celui qui ne prie pas
Fatwa No: 90021

Question

Si un homme est un bon musulman, mais que certains disent qu'il ne prie pas, que doit-il répondre à ces derniers ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

L'Islam désigne la soumission à Allah Seul en Lui obéissant, en ne Lui associant rien et en désavouant le polythéisme et ses adeptes. En effet, le vrai musulman obéit à Allah, exalté soit-Il, et veille à l'accomplissement de ses devoirs dont le principal est le deuxième pilier de l'Islam, le lien entre le serviteur et son Seigneur et la première chose sur laquelle il sera interrogé le jour de la Résurrection, c'est-à-dire la prière. Celui qui aura veillé à l'accomplir réussira et celui qui l'aura négligée sera perdant. Le Prophète () a dit :
« Pour celui qui veille à l’accomplissement de la prière, celle-ci sera pour lui une lumière, une preuve et une délivrance le jour de la Résurrection, et pour celui qui n’y veille pas, elle ne sera ni une lumière ni une preuve ni une délivrance pour lui et il sera, le jour de la Résurrection avec Qârûn, Pharaon, Hâmân, et Abay ibn Khalaf. » (Ahmad)

 

Quant à celui qui abandonne la pratique de la prière, il est en grand danger, car celui qui ne prie pas en niant son caractère obligatoire est mécréant, selon l'avis unanime des savants musulmans. Quant à celui qui ne prie pas par paresse, certains savants le déclarèrent également mécréant. Ainsi, le seul fait que certains savants déclarèrent que celui qui ne prie pas n’est plus musulman devrait suffire à lui faire comprendre la gravité de sa négligence.

 

La prière est une œuvre apparente et le musulman n'a aucunement besoin de se défendre face à autrui s'il prie vraiment. Par contre, s'il ne prie pas, il n'est alors certes pas un bon musulman.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation