La polygamie est-elle un motif valable pour demander le divorce ?
Fatwa No: 90132

Question

Quelle est la disposition de la charia relative à la femme qui sait que la polygamie est licite, mais qui ne peut pas supporter que son mari épouse une autre femme ? Est-elle autorisée à demander le divorce, car cela l’afflige profondément et elle ne peut pas continuer à aimer son mari ?

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

La femme est jalouse par nature lorsqu’il est question de son mari. Aucune femme n’est à l’abri de cette jalousie, quels que soient son attachement aux préceptes religieux et sa piété. Si des femmes pouvaient en être à l’abri, ce seraient les mères des croyants, qu’Allah soit satisfait d’elles. Or, les recueils de la sunna rapportent qu'elles faisaient parfois preuve de jalousie. Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, relata : « Une nuit, le Prophète () sortit de chez moi et je fus prise d’une grande jalousie. Lorsqu’il me rejoignit et qu’il vit l’état dans lequel j’étais, il me demanda : “Qu’as-tu Aïcha ? Es-tu jalouse ?”. “Une femme comme moi pourrait-elle ne pas être jalouse vis-à-vis d'un homme comme toi ?”, lui répondis-je » (Mouslim).

Nul grief donc si la jalousie est dans les limites admises par la charia, mais il est inadmissible que cette jalousie atteigne un degré qui pousse la femme à demander le divorce. En fait, le mariage de l’homme avec une deuxième femme ne donne pas le droit à sa première épouse de demander le divorce, car il n’a fait que ce qu’Allah, exalté soit-Il, lui a permis. La première épouse ne sera lésée que si le mari se comporte différement envers elle qu’envers sa deuxième épouse. Le Prophète () a dit : « Toute femme qui demande le divorce sans raison légitime ne sentira pas l’odeur du Paradis » (Ahmed, al-Tirmidhî et Abû Dâwûd).

Elle doit donc accepter les dispositions de la charia, ainsi que le Destin et la Prédestination d’Allah, exalté soit-Il. Elle doit chasser les instigations du diable, prendre soin de son mari et admettre ce qu’Allah, exalté soit-Il, lui a prédestiné.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation