Poser des fleurs sur les tombes
Fatwa No: 87977

Question

Al-Boukhari et Mouslim ont rapporté que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) passa par deux tombes et dit : « Ces deux morts sont actuellement châtiés (tourmentés) à cause de péchés a priori véniels. En effet, l'un d'eux ne se purifiait pas après avoir uriné et l'autre colportait les ragots. » Ensuite il prit une branche et la posa sur les deux tombeaux ». Les savants disent que tout ce qui se trouve dans l’univers, y compris les plantes, exalte Allah et c’est pourquoi ils allègent le châtiment du tombeau. J’ai appris des savants de certains pays arabes qu’il est interdit de poser des fleurs sur les tombeaux alors que les savants du sous-continent indien considèrent que cela est autorisé en donnant ce hadith comme preuve. Qu’en pensez-vous ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La pose des fleurs et des branches fraîches est un sujet de divergence entre les savants. Certains disent : « La pose des fleurs et des branches est autorisée à cause de ce hadith et le Prophète () a posé cette branche parce qu’elle exalte Allah et entraîne l’allègement du châtiment grâce à la bénédiction de l’exaltation. Et donc, il est licite de poser toute branche fraîche. D’autres ont dit : ce n’est pas licite. Telle est notre avis, pour les raisons suivantes :

1)   Djâbir rapporta dans le Sahîh de Mouslim que cet allégement des châtiments a eu lieu par l’intercession du Prophète () et non par l’exaltation d’Allah par la branche. Le Prophète () a dit :
« Je suis passé par deux tombeaux où les morts subissaient des châtiments et j’ai souhaité les leur alléger par mon intercession tant que les deux branches étaient fraîches. »

Cela démontre que l’allègement des châtiments a eu lieu à cause de l’intercession du Prophète () et la durée de l’allègement devait durer tant que les branches demeuraient fraîches. [(Al-Albâni)]

2) La pose de fleurs sur les tombeaux pour alléger les châtiments laisse supposer que l’on a une mauvaise opinion du mort qui se trouve dedans parce que nous ne savons pas s’il est châtié ou bien s’il vit dans les délices. C’est une question qui relève de l’invisible et que nous ne pouvons savoir. Ainsi, en posant des fleurs sur un tombeau, nous supposons que le mort est parmi ceux qui sont châtiés alors qu’il est peut-être de ceux qui vivent dans les délices.

De plus, mettre des fleurs sur les tombeaux relève de l’imitation des incroyants et le Prophète () nous a mis en garde de ne pas les imiter et a dit : « N’est pas des nôtres celui qui imite les autres (communautés) ; n’imitez pas les chrétiens ni les juifs. » [(Al-Tirmîdhi, al-Albâni : Hasan)]

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui