Les invocations tirées du Coran sont-elles permises dans le Ruqû’ et le Sujûd?
Fatwa No: 90357

Question

Est-on autorisé à prononcer les invocations du Coran durant le Ruqû’ (l’inclinaison) et le Sujûd (la prosternation) ? Par exemple celles de la fin de sourate al-Baqara (La Vache) dans les versets 286 et 287 ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Il n’y a pas de mal à prononcer les invocations du Coran  dans ces deux positions sans avoir l’intention de le réciter mais avec l’intention d’invoquer Allah. Les Fouqaha (jurisconsultes) sont d’un avis unanime qu’il ne faut pas réciter le Coran durant le Ruqû’ et le Sujûd conformément à ce hadith rapporté d’Ibn ‘Abbâs où le Prophète () a dit : « Il m’a été interdit de réciter le Coran durant l’inclinaison et la prosternation. Lors de l'inclinaison, glorifiez Le Seigneur, et lors de la prosternation, invoquez-Le avec zèle, car vos invocations ont de fortes probabilités d'être exaucées » [(Mouslim)]

Dans Tabyîn al-Haqâ’iq, al-Zay‘aly a dit : « La récitation du Coran durant le Ruqû’, le Sujûd et le Tachahhud est jugée Makrûh par les quatre imams. » (Fin de citation)

Al-Qaliyûby, un des oulémas chaféites, dit : « La récitation du Coran en dehors de la position debout durant la prière est Makrûh, si l’intention est la récitation en elle-même. » (Fin de citation)

Al-Sâwy, un savant malékite, a dit : « La récitation du Coran est Makrûh durant le Ruqû’ ou le Sujûd à moins d’avoir l’intention d’invoquer Allah durant le Sujûd et non de réciter le Coran. » (Fin de citation)

La Sunna a démontré l’autorisation de prononcer des invocations durant le Ruqû’ conformément à ce que Boukhari et Mouslim ont rapporté de ‘Aïcha : « Durant le Ruqû’, et le Sujûd le Prophète () disait : « Subhanaka Allahumma Rabbana wa Bihamdik Allahumma ghfir li ‘Exalté et Loué sois-Tu Allah, Notre Seigneur. Ô Allah, pardonne-moi !’»

Dans son ouvrage al-Fath, al-Hâfidh ibn Hadjar dit en citant Ibn Daqîq al-‘Îd, qu'Allah lui fasse miséricorde : « Ce hadith montre que l’invocation est permise durant le Ruqû’. »

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation