Son mariage avec un non musulman a-t-il un effet sur la validité de sa prière et ses autres actes cultuels ?
Fatwa No: 90619

Question

J’ai commis sciemment un péché grave et j’implore Allah, exalté soit-Il, de me pardonner. Je suis une Musulmane mariée avec un Chrétien depuis un an. Je suis partie avec lui aux États-Unis il y a deux ans, et j’étais en relation avec lui depuis deux ans, au cours desquels j’ai forniqué avec lui. Quand nous sommes arrivés aux États-Unis, je me suis mariée avec lui sans lui demander de se convertir à l’Islam. Maintenant, je suis rongée par les remords et je veux me repentir. Mais je me demande : bien que je sois mariée avec cette homme depuis presqu’un an maintenant, je n’ai pas obtenu un permis de travail. J’ai essayé de trouver un emploi, mais personne ne veut m’embaucher sans papiers. Cet homme chrétien m’entretient et j’ai alors besoin de lui. Est-ce licite de vivre avec lui ? J’accomplis la prière et je récite le Coran. Allah, exalté soit-Il, sait que si je n’avais pas besoin d’argent, j’aurais regagné mon pays, et que j’ai essayé de trouver un emploi. C’est la faute de mon père qui a donné tout son argent à son épouse – une autre que ma mère – et m’a laissée sans-le-sou. Allah, exalté soit-Il, accepterait-Il ma prière, alors que je vis avec cet homme ? Je ne priais pas auparavant, mais maintenant j’observe la prière et le jeûne et me rapproche d’Allah, exalté soit-Il. Accepterait-Il alors ma prière ? Je n’ai pas de revenu et je ne peux pas retourner dans mon pays en voiture, puisque je suis aux États-Unis et mon pays natal se trouve au Moyen-Orient.

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Les oulémas ont convenu à l’unanimité que le mariage de la musulmane avec un non musulman est invalide, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et ne donnez pas d’épouses aux polythéistes tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un polythéiste même s’il vous enchante. Car ceux-là [les polythéistes] invitent au Feu ; tandis qu’Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon » (Coran 2/221).

Votre relation avec cet homme n’est pas un mariage conforme à la charia, mais une fornication. Vous devez donc vous repentir et vous séparer de lui immédiatement. Vous ne devez pas lui permettre d’entretenir des rapports sexuels avec vous, et vous ne devez en aucun cas tolérer ces rapports. La négligence de votre père ne justifie pas la perpétration de ces péchés, dont le moindre est le voyage que vous avez entrepris avec un homme non Mahram et votre installation avec ce mécréant. Peut-être votre échec dans la recherche d’un emploi est-il la conséquence malheureuse de votre désobéissance.

Quant à votre question relative à l’effet de ce mariage sur vos actes cultuels, sachez qu’il ne les invalide pas, et que ces actes cultuels sont le meilleur moyen pour le musulman d’obvier à la turpitude. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et accomplis la Salâh. En vérité la Salâh préserve de la turpitude et du blâmable » (Coran 29/45).

En outre, votre besoin d’argent ne justifie pas non plus votre cohabitation avec cet homme. Peut-être que si vous craignez Allah, exalté soit-Il, Il vous facilitera les choses, car Il dit (sens des versets) : « Et quiconque craint Allah, Il Lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas » (Coran 65/2-3).

Nous vous conseillons de consulter les responsables fiables des centres islamiques dans le pays où vous vivez, car ils peuvent vous aider à régler ce problème.

Nous devons souligner que l’établissement du musulman dans un pays non islamique l’expose à maints dangers et tentations. Il ne doit donc y rester que pour une nécessité ou un besoin admis par la charia.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation