L’eau de Zamzam

L’eau de Zamzam
9801 815

 

Louange à Allah.
 
Zamzam est le nom d’un célèbre puits situé dans l’enceinte de la mosquée sacrée à 38 coudées de la noble Ka’ba.
C’est le puits d’Ismaïl fils d’Ibrahim, Paix et Salut sur eux, par lequel Allah le Très Haut l’a abreuvé quand, encore nourrisson, il avait été prouvé par la soif : sa mère cherchant de l’eau en vain se rendit sur le mont Safa, y pria et implora le secours pour son fils, puis elle se rendit à Marwa et se comporta de la même façon. Allah dépêcha alors Gabriel qui creusa la terre avec son pied et l’eau apparut.
 
Boire de l’eau de Zamzam.
Les ulémas, puisse Allah leur accorder Sa miséricorde, sont unanimes quant au fait qu’il soit recommandé au pèlerin en particulier et au musulman en général, et dans tous les cas de boire de l’eau de Zamzam, en raison de ce qui est rapporté dans un hadith authentique, à savoir que le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, «a bu de l’eau de zamzam» (rapporté par Boukhari, 3/492).
Selon un hadith d’Abou Dharr , qu'Allah l'agrée, le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, a dit à propos de l’eau de Zamzam : «Elle est certes bénie ; elle est certes une vraie nourriture.» (rapporté par Mouslim, 4/1922). At-Tayalissi ajoute dans sa version : «et un remède contre les maladies». C’est-à-dire que sa consommation se substitue à celle de la nourriture et elle guérit les maladies, pourvu que l’on soit sincère. À ce propos, il est rapporté de façon authentique qu’Abou Dhar, qu'Allah l'agrée, a séjourné un mois à La Mecque sans autre nourriture que de l’eau de Zamzam.
 
Abbas ibn Abd al-Mouttalib, qu'Allah l'agrée, a dit : «À l’époque antéislamique, Zamzam suscitait une rivalité au sein des gens. Des familles entières y venaient très tôt pour en faire leur première boisson de la journée. Nous considérions qu’elle nous aidait à nourrir nos familles».
Al-Abbas, qu'Allah l'agrée, dit encore : «Zamzam s’appelait alors Shaba’a».
L’érudit, Al-Abiy, Puisse Allah lui accorder sa miséricorde, a dit : «Elle est utile à ce pourquoi elle est bue. Allah en a fait une nourriture et une boisson pour Ismaïl et sa mère Hajjar». Ibn al-Moubarak entra dans Zamzam et dit : «Mon Seigneur, Ibn al-Mou’ammal m’a rapporté d’après Zubayr qui le tenait de Djâbir que le Messager d’Allah, Salla Allahou alayhi wa Sallam, a dit : «L’eau de Zamzam est utile à ce pourquoi elle est bue». Mon Seigneur, je la bois donc pour étancher la soif du jour de la Résurrection.»
 
Leur anges ont lavé le cœur du Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, avec l’eau de Zamzam lors de son enfance après l’avoir enlevé puis replacé.
Al-Hafiz al-Iraqi, puisse Allah lui accorder Sa miséricorde, a dit : «La sagesse qui a dicté le lavage du cœur du Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, avec l’eau de Zamzam visait à le rendre assez fort pour pouvoir voir le royaume des cieux et de la terre, le paradis et l’enfer». En effet, l’eau de Zamzam a la propriété de renforcer le coeur et de calmer l’esprit.
La nouvelle du lavage du cœur du Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, avec l’eau de Zamzam a été rapportée de façon sûre d’après Abou Dharr selon lequel le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, a dit : «À La Mecque, mon plafond fut enlevé, Gabriel en descendit, ouvrit mon cœur, le lava avec l’eau de Zamzam puis il apporta un récipient rempli d’or, de sagesse et de foi, la déversa dans ma poitrine, referma celle-ci, me saisit la main et me fit monter au ciel le plus bas.» (rapporté par Boukhari, 3/429).
La Sunna veut que le buveur se rassasie de l’eau de Zamzam. C’est-à-dire il doit en boire jusqu’à la satiété.
Les jurisconsultes ont mentionné des règles à observer quant on boit de l’eau de Zamzam :
- s’orienter vers la Ka’ba,
- mentionner le nom d’Allah,
- entrecouper l’acte par trois respirations,
- s’en remplir l’estomac,
- louer Allah une fois que l’on a finit de boire,
- rester assis pendant que l’on boit comme on doit le faire d’habitude.
Quant au hadith d’Ibn Abbas, qu'Allah l'agrée, qui dit : «J’ai donné de l’eau de Zamzam au Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, qui en a bu debout» (rapporté par Boukhari 3/492), il doit être interprété comme une indication de la légalité de l’acte et une explication que l’interdiction ne traduit qu’une réprobation.
Ils ont recommandé au buveur d’en éclabousser sa tête, son visage et sa poitrine, de multiplier les invocations en buvant et de nourrir l’intention d’en faire le moyen de satisfaire ses besoins d’ici-bas et de l’au-delà, compte tenu du hadith suivant : «L’eau de Zamzam est utile à ce pourquoi elle est bue» (rapporté par Ibn Madja, 2/1018, voir al-maqassid al-hassana de al-Sawkhawi, p.359).
Il a été rapporté d’après Ibn Abbas, qu'Allah l'agrée, que quand il buvait de l’eau de Zamzam, il disait : «Mon Seigneur, je Te demande un savoir utile, une subsistance abondant et un remède de toute maladie».
Ad- Daynawsari a rapporté qu’al-Houmaydi a dit : «Nous étions chez Soufyan Ibn Uyayna et il nous raconta le hadith suivant : « L’eau de Zamzam est utile à ce pourquoi elle est bue ». Un homme se leva alors de l’assemblée et lui dit :
- «Abou Muhammad, le hadith que tu nous a rapporté à propos de l’eau de Zamzam n’est il pas authentique ? »
- « Si », lui dit-il .
- « J’ai bu un sceau de Zamzam avec l’intention que tu me racontes 100 hadiths ».
 Soufyan lui dit : «  Assis-toi ». Il s’assit et Soufyan lui raconta 100 hadith.»
Certains jurisconsultes recommandent de s’approvisionner en eau de Zamzam et d’en emporter au pays puisqu’elle a une vertu thérapeutique. Un hadith affirme qu’Aïcha, qu'Allah l'agrée, en avait rempli des bouteilles et les avait emportées en disant que le Messager d’Allah, Salla Allahou alayhi wa Sallam, en avait fait de même et en déversait sur les malades et leur donnait à boire (rapporté par At-Tirmidhi, 4/37).
 
Les jurisconsultes admettent unanimement l’usage de l’eau de Zamzam pour se purifier, mais ils précisent qu’elle ne doit pas être utilisée d’une manière qui traduise sa banalisation comme pour enlever des impureté, etc.
Dans Kashf al-quina, l’érudit Al- Bahouti, puisse Allah lui accorder Sa miséricorde, a dit : «De même, il est réprouvé d’utiliser l’eau de Zamzam dans le seul but d’enlever une impureté, en signe de reconnaissance de sa noblesse. Il n’est cependant pas réprouvé de l’utiliser dans la purification rituelle mineure, en vertu des propos d’Ali : « Et puis le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam  descendit ( à La Mecque) et ordonna qu’on lui apporte un seau rempli d’eau de Zamzam. Il en but et fit ses ablutions» rapporté par Abdallah ibn Ahmad selon à une chaîne sûre (voir Nayl al-awtar, Kitab at-tahara, bab touhouriyyatou maa al-bahr).
Dans al-maqassid al-hassana, Al-Hafiz as-Sakhawi, puisse Allah lui accorder Sa miséricorde, a dit : «Certains disent que Zamzam ne conserve ses vertus que si elle reste sur place et que si on la déplace elle les perd. Ceci est sans fondement car le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, a écrit à Souhayl ibn Amr :  «Si tu reçois mon écrit que voici le soir, envoie moi de l’eau de Zamzam avant le matin. Si tu le reçois le matin, envoie la moi avant le soir ». Le même hadith indique que Souhayl lui envoya deux outres alors que le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, se trouvait à Médine avant la conquête de La Mecque. Ce hadith est jugé bon et rapporté selon d’autres versions.
Aïcha en emportait et soutenait que le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, en faisait de même, il en remplissait outres et sceaux, en aspergeait les malades et leur en donnait à boire.
Quand Ibn Abbas, qu'Allah l'agrée, recevait un hôte, il lui offrait de l’eau de Zamzam. Quand Ata, il fut interrogé à propos du transport de cette eau, il répondit : «Le Prophète, Salla Allahou alayhi wa Sallam, le fit ainsi que Hassan et Housayn».
 
Allah le Très Haut sait mieux.

Articles en relation

Vertus du Hadj