Hadj et les bonnes mœurs

Hadj et les bonnes mœurs
5789 1505

Le grand pèlerinage est le plus grand congrès islamique auquel des musulmans du monde entier participent durant une période délimitée et en un lieu précis. Il a de nombreux effets positifs sur les pèlerins, car il est une école de la foi où ils apprennent un grand nombre de choses à propos de leur religion et des règles de bienséance de leur Charia.

C’est pourquoi nous constatons que, chaque année, le Hadj produit de bons fruits en termes de comportement vertueux des pèlerins. Le fait que les pèlerins se tournent vers les lieux saints et accomplissent le Hadj selon la Sunna leur permet de se distinguer par un bon comportement et de bonnes mœurs, imitant celles du Prophète () qui a dit :
·       « J’ai été envoyé pour parfaire les vertus morales. » (Al-Bayhaaqi)
·       « Apprenez auprès de moi les rites que vous devez accomplir. » (Mouslim)
Nous pouvons dire que les qualités morales par lesquelles les pèlerins se distinguent durant la période du Hadj sont :
1.    L’amitié et la fraternité malgré la courte durée du séjour. C’est comme s’ils étaient les enfants d’un même père, en raison de ce que vous observez en termes d’entraide, de collaboration, de solidarité et d’altruisme entre eux, malgré la diversité de leurs nationalités et l’éloignement de leurs pays respectifs. C’est un des bienfaits d’Allah, Exalté soit-Il, dans les actes d’adoration et un de leurs effets sur les âmes. Allah, Exalté soit-Il, insuffle la bonté, la compassion et la miséricorde dans le cœur des pèlerins.
2.    Le bon conseil à tous les musulmans. Certes, la religion, c’est le bon conseil. Lorsque le pèlerin voit son frère musulman commettre une erreur, un péché ou une violation de la Charia, il doit s’empresser de lui donner conseil et de lui montrer ce qui est juste et correct, particulièrement lorsqu’il accomplit les rituels du Hadj et de la ‘Omrah, afin de purifier les actes d’adoration de tout ce qui pourrait diminuer leur récompense.
3.     S’éloigner des lieux d’obscénité, d’immoralité et de controverse, car le pèlerin veille à ce que son Hadj soit accepté et le Hadj ne sera accepté que s’il est exempt de tout cela.
4.    L’humilité, le recueillement face à Allah, Exalté soit-Il et la soumission totale à Lui. Telle est la morale du musulman lors de l’accomplissement des actes d’adoration. Il ne convient pas au musulman d’être arrogant ou de s’enorgueillir face à Allah, Exalté soit-Il, ou encore se vantent des actes d’adoration qu’ils viennent d’accomplis, oubliant que c’est plutôt une faveur qu’Allah leurs a dispensée, Lui Qui guide qui Il veut vers cette religion de droiture.
5.    Le réconfort et l’équité font toutes deux partie des hautes qualités morales dont les musulmans doivent faire preuve. En effet, le pèlerin dépense pour son frère qui est dans le besoin, particulièrement s’il vient d’un pays éloigné, car c’est un voyageur qui a droit à l’aumône et la récompense de cela est auprès d’Allah, Exalté soit-Il. Ils sont certes très nombreux, durant la période du Hadj, ces gens qui viennent de pays pauvres et qui attendent l’aide d’Allah, Exalté soit-Il, puis celle de leurs frères pèlerins qui sont pour comme les membres d’un même corps. Certes, Allah, Exalté soit-Il, ne cesse d'aider Son serviteur tant que ce dernier ne cesse d'aider son frère.
6.    L’altruisme : c’est la meilleure qualité morale par laquelle le Musulman se distingue. Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « […] les préférant à leurs propres personnes, fussent-ils eux-mêmes dans le besoin.» (Coran 59/9). Vous constatez que le pèlerin préfère son frère à lui-même dans sa nourriture, sa boisson, sa monture et son habillement. Cela signifie que les musulmans ne font qu’un seul corps par la grâce d’Allah, Exalté soit-Il, puis par la grâce de l’Islam qui plaça entre eux bonté et affection. Louanges à Allah, Exalté soit-Il. Ce que vous constatez comme entraide, solidarité, connaissance mutuelle et fraternité entre les musulmans sont le résultat de ces rassemblements islamiques où se rencontrent les musulmans chaque jour, chaque semaine ou chaque année. Allah, Exalté soit-Il, dit certes vrai lorsqu’Il dit (sens du verset) : « Les croyants ne sont que des frères. […] » (Coran 49/10) 

Articles en relation

Vertus du Hadj