Le bien du musulman n'est licite que s'il l'accorde de bon gré
Fatwa No: 100949

Question

Ma voisine m'a proposé de laver un tapis dans la maison de la femme chez qui elle travaille en son absence. J'ai saisi l'occasion sans y réfléchir. Je sens depuis une inquiétude et je ne trouve pas de solution. Que faire, surtout que ma voisine travaille toujours chez cette femme, ce qui m'empêche d'aller lui dire la vérité ?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et Salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

 

Si vous savez  que la propriétaire de la maison ne voit aucun inconvénient à ce que vous laviez votre tapis chez elle, que vous l'ayez appris expressément ou par une preuve quelconque, nous pouvons espérer qu’aucune charge ne sera retenue contre vous.

 

Si par contre, vous savez qu'elle ne serait pas contente si elle l’apprenait, vous devez tous les deux (votre voisine et vous) vous repentir et ne plus refaire une chose pareille, car vous avez exploité ce qui ne vous appartient pas sans demander la permission de son propriétaire. Le Prophète –Salla Allahou Alaihi wa Sallam- a dit: " Le bien du musulman n'est licite que s'il l'accorde de bon gré…" (Ahmed et autres).

Si vous ne craignez  aucun préjudice de sa part vous devez lui présenter vos excuses, sinon vous vous excusez  sans lui dire exactement ce qui s’est passé.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui