Celui qui apprend la mort d'une personne lit la Fatiha
Fatwa No: 105794

Question

Parmi les traditions répandues dans notre pays figure celle selon laquelle celui qui apprend la mort d'une personne lit la Fatiha puis : Inna Lillahi wa Inna Ilaihi Radjioune, Certes nous sommes à Allah et c’est à Lui que nous retournerons.
Ces paroles visent à demander de celui qui connaît la nouvelle de lire la Fatiha et d'invoquer Allah, Exalté soit-Il, pour qu'Il octroie la rétribution de la lecture au défunt. Cela fait-il partie de la Sunna ?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère, chère sœur,

 

Nous ne connaissons aucun texte de la Sunna mentionnant la lecture de la Fatiha en particulier et l'octroi de sa rétribution au défunt. 

En effet, lire le Coran et demander que la rétribution de la lecture ainsi que des bonnes œuvres aille au mort sont des actions permises d'après l'avis prédominant des Oulémas.

 

Pourtant, cette action à l'origine légitime peut être entachée de certains actes qui en fassent une innovation religieuse, comme le fait de lire une Sourate particulière à un moment particulier ou la lecture en groupe.  De tels comportements peuvent porter les gens à croire qu'il s'agit d'une Sunna.  Or le fait de considérer comme une Sunna ce qui ne l'est pas est une innovation.

 

Quant au fait de dire : Inna Lillahi wa Inna Ilaihi Radjioune, Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons, c'est un acte permis en cas de malheur, car Allah, Exalté soit-Il, dit : « Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint :  Certes nous sommes à Allah et c’est à Lui que nous retournerons. »  (Coran 2/156)

 

Et Allah sait mieux.

 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui