Explication verset 282 de la sourate Al-Baqara
Fatwa No: 124086

Question

Bonjour puis-je avoir la signification du verset 282 de la sourate Al-Baqara.
Merci.

Réponse

''Ô vous qui croyez ! Quand vous contractez une dette dont l’échéance est fixée, enregistrez-la par écrit. Qu’un scribe parmi vous mentionne en toute équité et qu’il ne refuse pas de rédiger selon ce que Dieu lui a enseigné. Qu’il inscrive sous la dictée du débiteur en craignant Dieu, son Seigneur et qu’il se garde de modifier quoi que ce soit. Si le débiteur est gaspilleur, faible [d’esprit] ou incapable de dicter lui même, alors, son mandataire le fera en toute justice. Prenez deux témoins parmi vos hommes, à défaut de deux hommes, faites appel à un homme et deux femmes parmi ceux des témoins que vous agréez, ainsi, si l’une d’elle se trompe, l’autre lui rappellera. Et que les témoins ne se dérobent pas quand ils sont requis. Ne refusez pas de consigner par écrit la dette, petite ou grande, et d’en préciser le terme. Cette procédure est plus équitable [pour vous] auprès de Dieu, plus utile pour le témoignage et plus apte à écarter le doute, à moins qu’il ne s’agisse d’une transaction conclue dans l’immédiat ; [dans ce cas là] il n’y a aucune faute à ne pas l’écrire, [toutefois] assistez vous de deux témoins lors de [ces dites] transactions. Ni le scribe ni les témoins, ne doivent subir [de votre part] des pressions. Si vous le faites, ce serait [commettre un acte] immoral. Craignez [donc] Dieu, Il vous instruit. Dieu sait Tout.''

 

Ce verset est le plus long du Coran, on le surnomme le verset de la dette. Il aborde la procédure à suivre quant au prêt licite et sans intérêts, particulièrement dans les transactions commerciales. Le Coran insiste sur la solidarité, la confiance mutuelle, la moralité. Les modalités prévues ont pour objet de renforcer avant tout ces valeurs sans pour autant négliger la fructification du négoce.

 

''Ô vous qui croyez ! Quand vous contractez une dette dont l’échéance est fixée, enregistrez-la par écrit. Qu’un scribe parmi vous mentionne en toute équité et qu’il ne refuse pas de rédiger selon ce que Dieu lui a enseigné. Qu’il inscrive sous la dictée du débiteur en craignant Dieu, son Seigneur et qu’il se garde de modifier quoi que ce soit : C’est un appel adressé à ceux qui ont foi en Dieu, eux seuls peuvent comprendre l’importance du sujet. Cette partie indique comment établir un contrat entre deux parties, le débiteur [qui achète par crédit] et le créancier [qui accorde le crédit].''

 

Le contrat doit comporter [en termes claires et nets] le montant du crédit et les échéances de remboursement. Les deux parties font appel à un écrivain. Le document est rédigé honnêtement et objectivement, selon les accords conclus. Ces conditions sont valables pour :

 

   Le paiement d’une dette qui s’effectue selon un échéancier.

 

   Une marchandise qui arrive plus tard, mais qu’on paye comptant.

 

   De l’argent emprunté etc.

 

''Si le débiteur est gaspilleur, faible ou incapable de dicter lui même, alors, que son mandataire le fasse en toute justice'' : Si le débiteur est incapable [par maladie ou bas âge], d’assumer la tâche qui lui incombe, un tuteur est mandaté pour défendre ses intérêts. Il doit le faire avec volonté et honnêteté.

 

''Prenez deux témoins parmi vos hommes, à défaut de deux hommes, faites appel à un homme et à deux femmes parmi ceux des témoins que vous agréez, ainsi, si l’une d’elle se trompe, l’autre lui rappellera. Et que les témoins ne se dérobent pas quand ils sont requis'' : La rédaction de l’acte nécessite la présence de deux témoins qui doivent accomplir les conditions suivantes :

 

   Confiance et connaissance.

 

   Intégrité morale et incorruptibilité.

 

   Responsabilité et courage.

 

   Les témoins ne doivent en aucun cas refuser leur témoignage [s’ils viennent à être saisis par une partie juge]. L'acte [de témoigner] nécessite la présence de deux hommes ou à défaut d'un homme et deux femmes.

 

 

 

Remarque :

 

L'homme et la femme étant deux créatures semblables et crées d'une même substance, seule la taqwa [la crainte de Dieu] pèsera dans la balance le Jour du Jugement Dernier. Aussi la présence d'un homme pour deux femmes n'est pas un mépris ces dernières. Toutes fois il faut reconnaître que du point de vue physiologique, la femme est plus sentimentale que l'homme, et l'acte de témoigner étant une responsabilité, Dieu dans Sa Miséricorde, a voulu protéger la femme en allégeant sa conscience et en partagent le poids de la tâche en deux.

 

''Ne refusez pas de consigner par écrit la dette, petite ou grande, et d’en préciser le terme. Cette procédure est plus équitable [pour vous] auprès de Dieu, plus utile pour le témoignage et plus apte à écarter le doute'' : Il est plus intelligent de tout mentionner par écrit, c’est plus honnête et plus prudent. Cela évite des malentendus et dissipe les doutes. C’est un document qui, en cas d’oubli ou de litige, servira de référence.

 

''À moins qu’il ne s’agisse d’une transaction conclue dans l’immédiat ; [dans ce cas] il n’y a aucune faute à ne pas l’écrire, [toutefois] assistez vous de deux témoins lors de [ces dites] transactions'' : Une faveur accordée aux commerçants qui sont appelés quotidiennement à faire des transactions. Par souplesse, la rédaction du contrat n’est pas exigée. On remarque l’insistance du Coran à propos de la présence de témoins.

 

''Ni le scribe ni les témoins, ne doivent subir [de votre part] des pressions. Si vous le faites, ce serait [commettre un acte] immoral'' : Aucune pression [dont le but de modifier les termes du contrat] ne doit être exercée sur l’écrivain ou les témoins.

 

''Craignez [donc] Dieu, Il vous instruit. Dieu sait Tout'' : Témoigner relève d’un acte grave. Tout témoin répondra de son savoir et de la confiance dont il jouit devant Dieu, le Jour du Jugement Dernier. Dieu dit dans le Coran : « Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin, et que Nous te ferons venir [toi, ô Muhammad] comme témoin contre ces gens-ci ? » Les femmes 41.

 

Et Allah sait mieux. 

 

Fatwas en relation