Dans un moment de colère, il a juré de ne plus adresser la parole à son ami ; peut-il lui parler à nouveau ?
Fatwa No: 130256

Question

Dans un moment de colère, j’ai juré de ne plus téléphoner à l’un de mes amis et de ne plus lui adresser la parole; à présent je veux renouer avec lui. Quelle est la sentence légale islamique à propos de ce serment? Serai-je fautif en rétablissant les liens rompus ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Avant de répondre, nous aimerions attirer votre attention sur le fait que la colère invalide le serment du fait que la personne se trouve dans un état qui la rend inconsciente des paroles qu’elle avance. Dans ce cas, le serment qu’il prête sera nul et non avenu et il ne lui incombe pas de l’expier.

À propos de votre question, il vous faut préciser si votre emportement était léger ou modéré, de telle sorte que vous étiez conscient des paroles que vous prononciez ; dans ce cas-là vous êtes appelé à expier votre serment et à renouer avec votre ami et vous n’aurez commis aucun péché, et ce, conformément au hadith du Messager d’Allah () : «Quiconque prête un serment et juge que le bien se trouve ailleurs, qu’il s’empresse d’expier son serment et d’agir conformément à ce bien. » hadith rapporté par Mouslim.

Le Messager d’Allah () a dit : «je jure par Allah –Si Allah le veut- il ne m’est jamais arrivé de prêter serment sur une question quelconque sans m’empresser d’expier mon manquement à ce serment et de faire ce qui est mieux si je découvre une autre issue meilleure que celle sur laquelle j’ai prêté serment la première fois. » (Boukhari et Mouslim)

L’expiation du serment est telle qu’indiquée dans les paroles d’Allah (exalté soit-Il) : «L’expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. Quiconque n’en trouve pas les moyens devra jeûner trois jours » (Coran 5/89

 

Et Allah sait mieux.


Fatwas en relation