Celui qui fait le vœu de faire un acte répété comme le jeûne et qui s’avère parfois incapable de le respecter
Fatwa No: 1339

Question

J’ai fait le vœu de jeûner cinq jours par mois si mon père guérissait. C’était il y a environ deux ans et jusqu’à aujourd’hui j’ai toujours jeûné ces jours, sauf de temps à autre lorsque je n’y arrivais pas. Sachant que je n’ai pas mentionné de limite à la durée de ce jeûne, quel est la prescription relative à cela et que dois-je faire si je n’arrive pas à respecter mon serment ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

 

Celui qui fait un vœu considéré comme un acte d’adoration tel que le jeûne doit respecter son vœu et il n’y a aucune divergence à ce sujet. Allah, exalté soit-Il, fait l’éloge de Ses serviteurs qui honorent leurs vœux et dit (sens des versets) :

·        « Ils accomplissent leurs vœux et ils redoutent un jour dont le mal s'étendra partout. » (Coran 76/7)

·        « […] qu'ils remplissent leurs vœux […] » (Coran 22/29)

 

Le Prophète () a dit :

 

« Quiconque fait le vœu d’accomplir un acte d’obéissance à Allah doit respecter son vœu et quiconque fait le vœu d'accomplir un acte de désobéissance à Allah ne doit pas respecter son vœu. » (al-Bukhârî)

 

Vous devez donc respecter votre vœu sauf si vous avez une excuse pour ne pas le faire, comme le fait d’être malade ou d’en être définitivement incapable. Dans ce cas, vous en êtes exempté et vous devez une expiation de la même manière que l’on expie un serment.

Cependant, si l’excuse disparaît, vous devez recommencer à respecter votre vœu. Qu’Allah, exalté soit-Il, vous aide à faire preuve de piété filiale envers vos parents.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation