Inclure dans le contrat de mariage des conditions pour se prémunir de tout divorce hâtif
Fatwa No: 134054

Question

Je suis une personne très émotive et un peu hâtive. Le plus souvent, je prends des décisions erronnées sous l'effet de la colère. Je me prépare en ce moment pour le mariage et je crains qu’un jour, je ne sois amené à prononcer le divorce sous l’effet de la colère si jamais une dispute éclate entre mon épouse et moi, pour des raisons insignifiantes. C'est pourquoi je voudrais inclure les conditions suivantes à mon contrat de mariage. Si le divorce est prononcé en dehors de ces conditions, il ne prend pas effet. Voici les conditions :1. Le divorce (que je prononce) écrit ou verbal, intentionnel ou non, ne prend pas effet si mon épouse est en état de menstrues ou de lochies, ou si elle est en état de pureté pendant lequel nous avons des rapports sexuels.2. Le divorce n’est effectif qu'en présence de deux témoins musulmans fiables, lesquels ne doivent pas être pervers. Ils ne doivent pas non plus avoir commis des péchés majeurs dans leur vie. Ils doivent par exemple observer régulièrement les cinq prières, ne pas commettre l'usure, porter une barbe fournie, etc.3. Le divorce n’a lieu qu'une seule fois même si la formule de divorce est prononcée deux ou trois fois (oralement ou par écrit) sauf si j’ai déjà répudié ma femme, l’ai reprise sous ma tutelle et prononcé à nouveau le divorce. En l'occurrence, la reprise de ma femme sous ma tutelle ne peut avoir lieu qu'en présence de deux témoins musulmans.4. Le divorce n’est pas effectif s'il est prononcé en état de colère, tel que l'indique la Fatwa d'Ibn al-Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, à ce sujet.5. Le divorce n’est pas effectif s'il est prononcé sous la contrainte.Avec ces conditions, je cherche à garantir que mon divorce n’ait lieu que s'il est vraiment conforme à la méthode d’Allah, exalté soit-Il, et de Son Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Si le divorce est prononcé sans prendre en considération ces conditions, il n’est pas effectif en vertu du contrat de mariage.M'est-il permis de faire cela ?Et si je me marie avec ce contrat puis que je répudie ma femme d'une manière qui contredit les conditions établies, mon divorce sera-t-il effectif selon la Charia ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Les conditions que vous mentionnez ne peuvent pas être prises en considération. Les questions que vous évoquez relèvent de la Charia et ne peuvent être réglées qu'en vertu de celle-ci.

En effet, dans certains des cas que vous évoquez, le divorce ne prend pas effet, selon les oulémas. C’est le cas par exemple du divorce prononcé en état de forte colère qui fait que l'époux n’est plus conscient de ce qu'il dit, et si on lui demande: «As-tu répudié ta femme? », il dira: «Je ne sais pas si je l'ai répudiée».

Dans d'autres cas, le divorce prend effet, toujours selon l'unanimité des oulémas. C’est le cas lorsque le mari prononce le divorce en état de colère mais est conscient de ce qu'il dit et contrôle ses actions, et aussi le cas du divorce sans témoins.

Concernant les questions qui font l'objet de controverse, si vous avez un degré de savoir en matière de Charia qui vous permet d'opter pour l'avis prépondérant, agissez alors en vertu de cet avis. Mais si vous ne vous y connaissez pas suffisamment,  référez-vous donc à une personne que vous estimez fiable au niveau du savoir religieux et de la religion, et appliquez sa Fatwa à ce sujet.

Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) : «Demandez donc aux savants si vous ne savez pas.» (Coran 16/43)

De plus, certaines questions relèvent de la Niya (intention) au moment du divorce, c’est le cas quand on écrit la formule de divorce ou lorsqu’on prononce une formule allusive à sa place. L'intention antérieure ou postérieure à la prononciation du divorce, ne compte pas.

Pour conclure, ces conditions n'auront aucun effet.

Etant donné que vous êtes conscient de votre problème qui réside dans votre caractère coléreux, vous devez donc solliciter l'aide d'Allah, le Très Haut, et œuvrer en vue de vous corriger pour devenir plus calme et vous référer à votre raison.

Cela est possible si vous faites les efforts nécessaires. Selon Abu al-Dardâ', qu'Allah soit satisfait de lui, le Messager d'Allah () a dit:

«Le savoir ne s'acquiert que par l'étude et la patience ne s'acquiert que par la persévérance. Celui qui recherche le bien l’obtient et celui qui craint le mal l’évite» [Al-Tabarânî (al-Albâni: Sahîh)]

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui