La mendicité à haute voix dans la mosquée
Fatwa No: 134592

Question

Les mendiants entrent à la mosquée après la prière collective et demandent l’aide des fidèles à haute voix, et les gens sont habitués à voir cette scène depuis de longues années. Pourtant, certaines personnes les grondent et leur demandent toujours à voix haute de rester en dehors de la mosquée. Quelle est la sentence selon vous ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

La mendicité est illicite, en principe, mais elle est autorisée en cas de nécessité ou de besoin urgent, comme l’a indiqué Abû Hâmid al-Ghazâlî, qu’Allah lui fasse miséricorde.En ce qui concerne la mendicité à la mosquée, le Cheikh de l’Islam Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde, en dit : « La mendicité est illicite à la mosquée ou en dehors, sauf en cas de nécessité. Il est permis de mendier s’il s’agit d’une nécessité et que la personne est obligée de quémander, mais cela doit se faire sans porter préjudice aux gens comme le fait de passer entre les fidèles, de mentir en parlant de sa situation, ou d’élever la voix de manière à nuire aux gens, par exemple pendant que l’Imam prononce le sermon ou que les fidèles écoutent un cours ».

Certains oulémas comme al-Suyûtî, qu’Allah lui fasse miséricorde, ont déconseillé cet acte, en se basant sur le sens général du hadîth du Prophète () : « Les mosquées n’ont pas été édifiées pour cela » (Mouslim)

Il est interdit qu’une personne hausse la voix à la mosquée qu’il s’agisse d’un mendiant ou autre, mais dans tous les cas on doit traiter le mendiant avec douceur et gentillesse sans rudesse ni violence.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation