Se fréquenter avant le mariage
Fatwa No: 136148

Question

Une jeune fille musulmane pieuse a attiré mon attention dernièrement et j’ai demandé à ses parents la permission de lui parler de mariage. Nous avons trouvé que nous nous entendions très bien, tout s’est bien passé entre nous et nous nous sommes mis d’accord pour nous marier. Nous nous parlions tous les jours et nous nous sommes attachés l’un à l’autre. Nous nous sommes alors rendus compte que nous avions enfreint les interdits d’Allah, exalté soit-Il, dans notre relation. Ma fiancée m’a alors rappelé grâce à Allah, exalté soit-Il, cette faute. Maintenant nous ne nous parlons que dans les limites du strict nécessaire. Nous l’avons fait quelques fois seulement au cours des deux derniers mois, mais nous nous sommes repentis. Ces deux mois ont été difficiles pour nous, mais j’ai compris que cette jeune fille est du genre à me rappeler Allah, exalté soit-Il, à chaque fois que je lui parle et à chaque fois que je fais un faux pas. Paradoxalement, le fait que nous ne nous parlions plus a ancré dans mon esprit l’idée que nous sommes sur le bon chemin. Le problème auquel je fais face maintenant est que la famille de ma fiancée, qui était d’accord sur les fiançailles ne veut plus la marier maintenant et dit qu’elle est encore jeune et qu’elle doit commencer ses études à l’université à
l’automne prochain, alors que je suis sur le point de terminer les miennes. J’ai essayé de convaincre ses parents en leur disant que j'étais prêt à retarder la consommation du mariage, mais ils avaient visiblement honte de cette situation, et peut-être, et Allah sait mieux, qu’ils craignaient les obligations financières qui découlent du mariage. Ils ne nous empêcheront pas de nous parler pendant les quatre prochaines années, c’est-à-dire jusqu’à la conclusion du mariage. Quant à moi, je ne suis pas prêt à accepter cette situation parce que nous ne pouvons pas enfreindre les interdits d’Allah, exalté soit-Il, et commettre des péchés. Je me trouve dans une situation peu enviable car je suis incapable d’abandonner mon mariage avec cette jeune fille qui me convient bien, et je ne peux pas imaginer que je serai privé de lui parler pendant quatre ans. Que me conseillez-vous dans cette situation ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Vous avez bien fait de vous reprendre lorsque vous avez commis la faute de parler à cette jeune fille qui n’est pas encore une Mahram pour vous. Repentez-vous sincèrement et ne recommencez plus.

Il a été rapporté que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « Je n'ai rien vu de meilleur pour les amoureux (ou ceux qui s'aiment) que le mariage. »

Essayez donc de convaincre ses parents de conclure le mariage. Vous pouvez vous faire aider par quelques personnes vertueuses. Si vous parvenez à les convaincre, alors qu’Allah, exalté soit-Il, soit loué, mais s’ils insistent à retarder le mariage vous devez choisir entre deux solutions. La première : patienter et préserver votre chasteté en vous éloignant d'elle jusqu’à ce que vous parveniez au mariage, et la deuxième : annuler ces fiançailles et chercher une autre fille; les femmes sont nombreuses, et votre passion pour elle sera facile à surmonter.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation